Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

ALIOU SALL, un boulet pour l’APR

 Empêtré dans une affaire aux relents de scandale, le frère du président de la République se maintient, malgré lui,  au devant de la scène. De révélations à révélations, il est, chaque jour, un peu plus éclaboussé, au point que ses propres camarades de parti s’en mêlent, corroborant ceux qui l’accablent et mettant l’unité du parti de Macky SALL à rudes épreuves.

Me WADE, qui a sorti le dossier, cherchait à trouver un alter égo à son fils Karim. Aliou SALL nageant dans le pétrole, le népotisme ne peut être moins matérialisé. A l’arrivée, l’implication avérée d’Aliou SALL dans la gestion des affaires de l’Etat aura fini par indisposer les deux camps. Mais les WADE, qui ont accueilli Frank TIMIS au Sénégal, sont moins trempés que les SALL.

De tous les tirs convergeant vers Macky Sall,   les accusations visant son frère cadet font, sans nul doute,  plus mal au régime. Par deux fois, le Premier ministre Mahamad Boun Abdallah DIONNE est monté au front pour défendre le frangin de Macky quitte à se faire de nombreux détracteurs. Avec l’affaire Pétro-Tim, Aliou SALL est sous les feux des projecteurs du népotisme. La dynastie Faye-Sall-Gassama, évoquée par les principaux pourfendeurs du président SALL, trouve une matérialisation autre que dans les nombreux décrets présidentiels nommant des parents.

Aliou SALL, journaliste devenu pétrolier.  Déjà que la question du pétrole est plus que sensible, car attirant de nombreux prédateurs, voilà que Macky met des réserves entières entre les mains de son frère. Et, à chaque fois qu’Aliou SALL ouvre la bouche sur ce dossier, il s’enfonce davantage tellement les faits sont accablants. Il avait promis, au départ, de porter l’affaire devant la justice avant de se rétracter et de s’embourber dans des dénégations chaotiques. «Je n’ai aucun franc dans un compte bancaire à l’étranger, en dehors de celui que j’avais en France à la Bnp, alors que j’étudiais là-bas, où il n’y a, je crois bien, pas plus que 14 euros ou celui que j’avais ouverte dans la Bank of China où, selon mes souvenirs, il n’y a que 500 euros soit environs 350 000 F Cfa. Voilà les seuls comptes bancaires que j’ai à l’étranger. Je n’ai ni argent, ni appartement, ni maison à l’étranger». En disant une chose et son contraire dans trois phrases successives, Aliou SALL avait étalé une ligne de défense souffrant de nombreuses failles.  Et, avec la liquidation PETRO Asia Limited dont les filiales sénégalaise (PETRO TIM/ Sénégal) et Limited avaient capté les contrats, le maire de Guédiawaye se trouve de plus en plus compromis. D’autant que, PETRO Asia Limited «est un SPV (special purpose vehicle), c’est-à-dire une société montée pour sécuriser une opération. Et dès que la transaction est assurée, les propriétaires se séparent ou se retrouvent dans une autre compagnie. Et la plupart du temps dans les paradis fiscaux », renseignait Baba AIDARA.

Autant de cafards qui ont fini par dépasser la personne d’Aliou SALL, pour mettre Macky au-devant de la scène.

Face aux émoussements non convaincants d’Aliou qui sent le pétrole à des kilomètres, le régime est plus qu’acculé. Avec des opposants  brandissant des décrets présidentiels attestant du népotisme au plus haut sommet de l’Etat, les camarades de Macky ont commencé à se regarder puis à se balancer des pavés. Et c’est le ministre Mame Mbaye NIANG, qui s’inspire souvent auprès de la première dame, qui ouvre les hostilités. «Aliou SALL était chef du Bureau économique à l’Ambassade de Chine. Au même moment, moi j’ai perdu mes responsabilités à l’aéroport de Dakar. D’autres cadres ont perdu leurs responsabilités dans l’administration de par leur proximité avec le président. Et pendant ce temps-là, Aliou SALL est resté chef du Bureau économique à l’Ambassade de Chine. Et c’est lui qui a amené Petro-Tim au Sénégal avec Karim WADE. A quel moment avez-vous entendu parler d’Aliou SALL à l’APR ? C’est au deuxième tour avec Air Macky », martèle le ministre de Jeunesse. Des déclarations qui vont susciter un tollé dans les rangs de l’APR. Dès que Mame Mbaye NIANG s’est tu, une avalanche de pierres s’est abattue sur lui. «Au lieu de se concentrer sur la lancinante question de l’Emploi des jeunes, il se livre à des flagorneries et se permet de tirer sur ses camarades de parti qui ont réussi à faire de leurs localités de véritable bastion de l’Alliance pour la République », déclare un proche d’Aliou SALL qui demande la traduction de Mame Mbaye NIANG au conseil de discipline du parti au pouvoir.  «Je suis tombé des nues de lire des incapables attaquer de dignes personnalités de l’Alliance pour la République », réplique un proche du ministre. D’autres responsables de l’APR vont s’y mettre, notamment la coordonnatrice de la COJER et le député Seydina FALL Boughazeli. Une cacophonie indescriptible qui, malgré les appels de Macky SALL, ne faiblit pas et qui est en phase de mettre l’APR en mille morceaux.

Mame Birame WATHIE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.