Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Mouhamadou Makhtar Cisse, Directeur General De La Senelec «au Sénégal, ‘wax Ji Barina’…»

Le Directeur général de la Senelec – qui se prononçait, avant-hier, lors du Forum régional organisé par la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) – a constaté, pour le regretter, que ça parle trop au Sénégal. Mouhamadou Makhtar Cissé dit ne point douter que le pays va émerger. C’est un cours magistral sur la responsabilité que Mouhamadou Makhtar Cissé, Directeur général de la Senelec, a livré, avant-hier, à l’occasion du Forum régional organisé par les jeunesses républicaines.
A l’endroit de Thérèse Faye Diouf et de ses camarades, l’ancien directeur de Cabinet du chef de l’Etat a, d’emblée, lancé : « J’ai un amour tyrannique pour mon pays, et n’accepte pas qu’on me le
retire. Vous avez la chance d’avoir un leader que vous côtoyez. Votre leader est stoïque. Il ne bouge pas, il ne parle pas. Il incarne la sérénité. Soyez dans cette sérénité, dans ce calme, dans cette
réflexion et dans l’action, au service de votre pays. Parce qu’au Sénégal, ‘wax ji barina’ ». Avant d’exhorter ces derniers à ne pas se mêler des débats de bas étage.
« Nos valeurs, c’est la tolérance, la cohabitation entre les ethnies, et c’est spécifique
au Sénégal. Nous sommes dans un pays de paix, de dialogue, de concertation, où on peut discuter de tout, mais dans le respect. Ayez cette attitude morale, décomplexez-vous », a-t-il ajouté.
Mouhamadou Makhtar Cissé a également tenu à mettre en exergue les réalisations du régime de Macky Sall dans le domaine énergétique. « En 2012, on sortait du plan ‘Takkal’, avec un lourd investissement,
et on était en déficit. On faisait des locations de 150 à 250 Mw.
Aujourd’hui, ce système est derrière nous. Le Sénégal a commencé à produire de l’électricité en 1899 à Saint-Louis, et à l’indépendance, on n’avait que 50 Mw, 40,9 Mw exactement. Cela veut dire qu’ils ont fait moins de 10 Mw par année, pendant 50 ans », a-t-il dit. Selon lui, « le système de l’électrification est composé de trois phases : on produit, on transporte et on distribue. Et Macky Sall a commencé à régler le problème de la production ».

lepopulaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.