Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Développement humain : La jeunesse africaine risque de payer un lourd tribut

L’Afrique accuse toujours un déficit important en termes de capacités et de choix de ses populations, ce qui a des incidences pour sa jeunesse.

En effet, trois Africains sur quatre vivent  dans un pays sans solides fondations pour assurer le développement humain tandis qu’à l’échelle  planétaire, un individu sur cinq vits dans un pays à niveau de développement humain faible selon le PNUD. L’Afrique est un continent jeune, avec plus de 50% de ses habitants âgés de moins de  18.5 ans et 19% ayant entre 15 et 24ans. Le déficit du continent a donc d’énormes conséquences, à court et à long termes, pour assurer une croissance et un développement  sans exclus.
Avec  le temps, le nombre d’Africains vivant dans un pays à niveau de développement faible devrait diminuer. En 2015, 36 pays africains figuraient dans cette catégorie, contre 17 dans les deux autres. Sous réserve que cette trajectoire se confirme, ils ne devraient plus être que 22 dans ce cas à l’horizon 2030, puis cinq en 2063.
Mais à taux constant de progression du développement humain, les objectifs mondiaux et continentaux de lutte contre la pauvreté auront du mal à être atteints dans tous les pays. En2015, environ 879 millions d’Africains vivaient dans un pays à niveau de développement humain faible, contre 295 millions dans un pays à niveau de développement  humain moyen et élevé.
 
Pathé TOURE 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.