Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Chronique: nous sommes Sonko

« J’ai compris qu’il ne suffisait pas de dénoncer l’injustice, il fallait donner sa vie pour la combattre  » Albert Camus/(Les justes).

Allonsnous crier hystériquement pendant quelques jours, nous indigner  circonstancielle ment pendant quelques heures, et continuer a accepté que l’injustice et l’omerta soient érigées en mode de gouvernance.

Allonsnous encore courber l’échine devant l’histoire, et accepter notre destin de damnés de la terre et d’éternels opprimés.

Allonsnous encore noyer nos chagrins autour de la théière et des trois normaux, convoquer notre fatalisme à fleur de peau en nous disant intérieurement encore «Seul la justice divine est parfaite « .

Où nous lèverons nous comme un seul homme pour dire « nous sommes Sonko, ne touches pas à Sonko »?

Dire comme Aimé Césaire « Ma bouche sera la bouche des malheurs, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir « .

Nous lèverons nous pour barrer la route à cette dérive répressive qui ravage tout sur son passage, et qui veut coûte coûte nous assujettir à la résignation?

Nous lèverons nous pour faire de Sonko un Mandela qui affirmait « Je ne suis pas un messie, mais un homme ordinaire qui était devenu un leader en raisons de circonstances extraordinaires « .

Après tout, c’est le rôle du peuple de protéger ceux qui font don de leurs vies pour la défendre.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.