Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

TOURISME COMPETITIF : Le Sénégal mise sur des ressources humaines qualifiées

Avec le Projet de formation professionnelle pour l’emploi et de la compétitivité au Sénégal (Fpec), la qualité du service sera très bien améliorée au niveau du tourisme. L’Etat a retenu la construction de trois centres de formation répondant aux normes internationales à Diamniadio, Saint-Louis et Ziguinchor pour assurer la formation de ressources humaines qualifiées.

Le développement du capital humain constitue un énorme challenge pour les autorités du Sénégal qui a, dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique nationale de formation professionnelle et technique, obtenu un financement de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement pour élaborer un programme d’appui. Une enveloppe de 37, 5 milliards a été consacrée au Fonds de Financement pour la formation professionnelle et technique (3Fpt) pour développer des compétences dans des secteurs prioritaires de l’économie, notamment celui du tourisme, afin d’améliorer la compétitivité des entreprises et l’employabilité de jeunes. Ainsi, pour conduire l’initiative, un dispositif partenariat public-privé dénommé « Cluster tourisme » a été mis en place et a mené ce jeudi, à Saly Portudal, fleuron du tourisme sénégalais, une mission pour partager avec les acteurs du secteur les objectifs du projet. Pour madame Diariatou Guèye, coordonnatrice du Cluster tourisme, « l’amélioration de la qualité de service au niveau du tourisme et de l’hôtellerie nécessite une amélioration de la qualité de la formation ». Cela passe, à son avis, par la construction de centres de formation de référence pour permettre aux jeunes de bénéficier d’une formation qui leur permettrait de s’insérer dans le tissu économique ou d’avoir une qualification pour répondre aux besoins de l’entreprise dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme. « Un centre de référence sera construit à Diamniadio avec un financement à 100% de l’Afd pour un coût de 4 milliards de francs CFA. Ce centre va polariser les centres satellites qui seront construits à Ziguinchor et Saint-Louis », a-t-elle indiqué. Madame Guèye a soutenu  que Diamniadio est une zone d’avenir, appelée à se développer. « C’est un bon milieu pour implanter un bon centre de référence qui va permettre de répondre aux besoins futurs de Diamniadio, Mbour, Fatick, des îles du Saloum. Ce sera aussi un centre à vocation sous-régional, car nous ne voulons plus que nos apprenants aillent se former au Maroc ou en France mais qu’ils puissent bénéficier de formation de très bonne qualité au Sénégal », a-t-elle indiqué. Ce centre, a-t-elle noté, va jouer son rôle pour que les apprenants de l’Afrique de l’ouest puissent bénéficier de formation et éviter les coûts exorbitants de formation à l’étranger.
L’objectif principal du Cluster tourisme est de contribuer à l’amélioration qualitative et quantitative de l’accès des jeunes et des femmes à un emploi dans le secteur du tourisme grâce à une formation de qualité.
Au cours de cette rencontre, les missions et objectifs du projet ont été partagés avec les acteurs, de même que le Fonds de Financement pour la formation professionnelle et technique (3Fpt) avec les possibilités qu’il offre aux entreprises touristiques et hôtelières de la région de Thiès.
A.DIEYE
 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.