Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Retrait des enfants de la rue : après 430 enfants récupérés, le Gouvernement annonce un modèle de projet de Daaras

Lancée le 30 juin dernier, la campagne de retrait des enfants de la rue suit son cours normal selon les autorités en charge de la question. Dans sa quête de connaitre le sort des enfants récupérés et des Daaras, a interrogé les autorités qui ont, de ce coup, annoncé les nouveaux chiffres et un projet de modèle des Daaras école coranique.

« Nous avons en ce jour 430 enfants dans nos centres dont un nombre important d’enfants étrangers issus de la sousrégion. Les opérations se perpétuent de manière sporadique. L’équipe de la brigade spéciale des mineurs fait des descentes en des lieux et heures différentes. Nous avons contacté néanmoins une rareté d’enfants dans la rue après le déclenchement de cette opération », a déclaré Niokhobaye Diouf, directeur des Droits de Protection de l’Enfance et des Groupes vulnérables.

Pour ce faire, le gouvernement, à travers la direction des Droits de Protection de l’Enfance et des Groupes vulnérables, annonce un modèle de projet de Daaras. « Nous avons déjà un modèle de projets de Daaras qui devaient permettre à chaque maître coranique de pouvoir bénéficier d’un projet lucratif générant une source de revenus, mais également d’une mesure de formation professionnelle qui pourrait être délivrée aux enfants afin de sortir avec un métier », poursuitil.

Joignant la parole à l’acte, les autorités ont déjà commencé le recensement des Daaras dans la région de Dakar. « Le département de Dakar est bouclé, et il reste les départements de Pikine Guédiawaye et Rufisque », a indiqué M. Diouf.

Poursuivant, il a affirmé que le Gouvernement est en train de discuter avec les familles des enfants récupérés et les maîtres coraniques sur les idées de projets afin de les accompagner à mettre en place les commissions d’autonomisation à travers des projets. Dans le seul but de les intégrer.  Pour ce qui concerne les Daaras, continue le sieur Diouf, « Il y a même certains maîtres coraniques qui acceptent de rentrer dans leurs pays ou régions avec un projet agricole ou un projet de commerce de vente de produits locaux ».

Les autorités n’ont pas manqué de préciser que ce plan de retrait des enfants de la rue est attribué à un plan d’éradication de la mendicité. Plan mis en place depuis 2013.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.