Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Libération des 7 handicapés mendiants: Me Daouda N. Barro applaudit des deux mains

Le président régional des handicapés de Kaolack, Me Daouda Ndiaye Barro, greffier en chef à la Cour d’appel de Thiès, a réagi hier suite à la libération de ses 7 camarades incarcérés la semaine dernière à Dakar.

Dans son intervention, il a tenu à rappeler que le calvaire des déficients physiques au Sénégal ne date pas d’aujourd’hui. « Dans les années passées, quand il y avait la visite d’une personnalité, on raflait les handicapés pour les jeter dans les régions lointaines « , s’estil rappelé avec amertume.

Pour lui, la responsabilité de l’Etat est engagée « car depuis 2010, une loi d’orientation accompagnée d’une convention dorment dans les tiroirs, faute d’un décret d’application ».

Il poursuit son argumentaire en précisant que « cette loi prévoyait un fond de promotion économique et un quota de 15%  sur les emplois de la fonction publique ».

Même s’il admet que la carte d’égalité des chances est une esquisse de solutions, il déplore tout de même son manque de généralisation. « La carte devait prendre en compte les aspects financement, transport et éducation; mais pour l’instant, c’est seulement la santé qui est concernée « , a til déploré.

Me Barro a rappelé que ses 7 camarades de Dakar ont été condamnés à 10 jours avec sursis. En clair, si on les surprend encore dans la rue, ils feront l’objet d’une arrestation. Il préconise alors que l’Etat pose des actes concrets car ceuxlà (ses camarades ) n’ont pas d’autres possibilités que mendier pour vivre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.