Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

MENDICITE SUR LES VOIES PUBLIQUES : 11 personnes devant le juge, mercredi

Le régime du président Macky SALL entend aller jusqu’au bout de sa logique concernant la mendicité dans les rues de la capitale. Après avoir « ramassé » de nombreux enfants, l’Etat est monté d’un cran. Ainsi, onze personnes à mobilité réduite, dont une femme, ont été arrêtées, déférées puis placées sous mandat de dépôt. Ces dernières à qui on reproche le délit de mendicité feront face au juge, ce mercredi, au Palais de justice de Dakar. Selon l’article 245 et suivants du Code pénal, la mendicité est punie d’un emprisonnement allant de trois à six mois. Les peines peuvent être portées jusqu’à cinq ans en cas de circonstances aggravantes. Seront punis de la même peine ceux qui laisseront mendier les mineurs de moins de vingt et un ans soumis à leur autorité. La disposition en question précise que «la mendicité est interdite», mais «le fait de solliciter l’aumône aux jours, dans les lieux et dans les conditions consacrées par les traditions religieuses ne constitue pas un acte de mendicité». Tous mendiants qui auront usé de menace ou seront entrés, sans permission de l’occupant ou des personnes de sa maison, soit dans une habitation, soit dans un enclos ou dépendant, ou qui feindront des plaies ou infirmités, ou qui mendieront en réunion, à moins que ce ne soient le mari et la femme, le père ou la mère et leurs jeunes enfants, l’aveugle et son conducteur, seront punis d’un emprisonnement de six mois à deux ans.

WALF

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.