Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Afrique : Le rapport Ernst & Young constate le dynamisme du continent

Selon le Programme 2016 d’attractivité de l’Afrique élaboré par Ernst & Young Maintenir le cap, en dépit d’un ralentissement relatif, l’Afrique sub-saharienne demeure l’une des régions du monde à la croissance la plus rapide.

En effet, cette croissance se reflète dans les niveaux d’investissement direct à l’étranger (IDE) en 2015, où le nombre de projets IDE a augmenté de 7 %. Même si la valeur des projets a baissé d’une année sur l’autre, en passant de 88,5 milliards de dollars US en 2014 à 71,3 milliards de dollars US en 2015, elle restait plus élevée que la moyenne de 68 milliards de dollars US des années 2010 à 2014. De même, les emplois créés étaient à la baisse d’une année sur l’autre, mais une nouvelle fois supérieurs à la moyenne des années 2010 à 2014. 
Pour Ajen Sita, P.-D.G. Afrique chez EY, la réalité est que la croissance économique dans la région va probablement demeurer plus lente dans les années à venir qu’au cours des 10 ou 15 dernières années. En outre, les principales raisons de ce ralentissement relatif ne sont pas spécifiques à l’Afrique. En réalité, l’Afrique a été l’une des deux seules régions du monde où, au cours de l’année écoulée, les niveaux des projets IDE ont connu une croissance ». En 2015, l’Afrique de l’Est a enregistré sa part IDE la plus importante en Afrique, avec 26,3 % du nombre total de projets. L’Afrique du Sud est restée la région d’investissement la plus vaste du continent, même si les projets étaient inférieurs de 11,6 % par rapport aux niveaux de 2014. La région de l’Afrique de l’Ouest a connu un rebond des projets IDE de 16,2 % et en 2015, de façon intéressante, la région est devenue le principal bénéficiaire du continent en termes d’investissement en capital, distançant ainsi l’Afrique du Sud. L’Afrique du Nord a connu une croissance de 8,5 % des projets IDE d’une année sur l’autre.
 
Pathé TOURE


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.