Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Mouvement Tekki : «L’APR/BBY passe de la traque aux biens mal acquis à la traque des enfants dans la rue »

La décision du président Macky SALL d’interdire la mendicité des talibés dans la rue continue toujours de susciter des réactions. Dans un communiqué sanctionnant la dernière réunion du Secrétariat permanent du Mouvement TEKKI, Mamadou Lamine DIALLO et ses camarades déclarent que «l’APR/BBY passe de la traque aux biens mal acquis à la traque des enfants dans la rue ». Pour eux, «il n’y a pas des enfants de la rue, mais des enfants dans la rue qui méritent notre considération et une prise en charge. Aucun Sénégalais responsable n’accepte les enfants dans la rue. Leur place est dans les familles, bases naturelles et morales de la communauté humaines (Art 17 de la Constitution) et dans les écoles régies par l’éducation nationale et le ‘daaras’ laissés en rades. Tekki est d’avis que la question de la mendicité et de la présence des Enfants dans la Rue est complexe et ne peut être résolue par des opérations coup de point destinées à faire plaisir certains partenaire au développement ». Mamadou Lamine DIALLO et Cie trouvent que «même si la Constitution de la République admet que le droit à l’éducation s’exerce dans les écoles publiques et les communautés religieuses comme moyens d’éducation (Art 22 de la Constitution), le temps est venu de soutenir les ‘daaras’ comme on le fait avec les écoles privées ». Pour régler ce problème de la mendicité, TEKKI demande à Macky SALL et son gouvernement de proposer à l’OCI, la création d’une agence spécialisée pour l’enfance dans les pays membres. Laquelle pourra aider le gouvernement dans l’assistance directe des enfants dans les ‘daaras’ pour l’alimentation, la santé, etc.

WALFnet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.