Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Le Directeur de la SUNEOR accuse les exportateurs d’arachides de verser dans l’opacité financière

En visite dans les installations industrielles de la SUNEOR à Lydiane Kaolach hier, le Directeur de ladite société Pape Dieng a terminé son périple par un message fort. Papa Dieng accuse les exportateurs d’arachides de verser dans l’opacité financière.

Devant les journalistes l’administrateur a fustigé l’opacité dans laquelle opèrent les exportateurs d’arachides, il a affirmé que « personne, ni aucune institution financière de la place ne peut dire exactement d’où vient l’argent utilisé par ses hommes d’affaires pour acheter notre produit agricole ».

En plus il a estimé que «les retombées financières de centaines de milliers de tonnes d’arachides disparaissaient aussi comme par enchantement. C’est anormal».

Interpellé sur le changement du nom de l’usine, il a rassuré qu’il a bien reçu des directives allant dans ce sens mais « pour l’instant rien n’est encore fait ».

Papa Dieng a tout de même  avoué que la  SUNEOR va mal. « Le repreneur s’était engagé à investir 17 milliards et des rapports de la cour des comptes et de l’IGE Inspection générale d’Etat sont là pour l’attester mais à l’arrivée, il n’a pas respecté ses engagements  » atil précisé devant les journalistes.

Dans ses mots de conclusion, le directeur de la SUNEOR a touché du doigt l’aspect vétuste de la société et a annoncé par la même occasion sa restructuration. «L’usine date de 1932 donc une phase de restructuration et de modernisation s’impose car, les installations sont devenues vétustes et pour réussir cela, nous disposons de réserves foncières de 16 hectares à Bel Air et 450 hectares ici à Kaolack en partenariat avec des banques de la place nous allons exploiter ce créneau  » a conclu Papa Dieng.

Rappelons que cette tournée s’est terminée par une visite des zones environnantes comme Kabatoki et Sibassor, grands pourvoyeurs de main d’œuvre de l’entreprise. Aujourd’hui, ces localités sont touchées par un chômage chronique causé par les difficultés de la SUNEOR.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.