Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Lutte contre le Paludisme : Le Sénégal adopte une feuille de route

Le nouveau cadre fixe des objectifs et en appelle à un accroissement des financements et des engagements.

En marge du sommet de l’Union africaine, des chefs d’État et de gouvernement africains ont adopté une nouvelle feuille de route très complète pour éliminer le paludisme en Afrique d’ici 2030.
 
Au cours du 27e sommet de l’Union africaine à Kigali, des dirigeants africains ont validé le “Cadre catalytique pour éliminer le sida, la tuberculose et le paludisme en Afrique à horizon 2030”. Ce programme définit un cheminement visant, d’ici 2030, à éradiquer les cas de paludisme et la mortalité due à cette infection, à éviter sa transmission et sa réapparition dans tous les pays.    
 
Idriss Déby Itno a exhorté les différents pays, sous la direction des chefs d’État et de gouvernement, à redoubler d’efforts. Soutenir les financements actuels effectués par des donateurs et accroître les ressources nationales sera essentiel à la réussite de cette feuille de route et à la mise en œuvre de solutions de santé innovantes pour éliminer le paludisme.
 
«Aujourd’hui, les dirigeants africains ont à nouveau montré leur engagement à éradiquer le paludisme en adoptant le Cadre catalytique pour éliminer le sida, la tuberculose et le paludisme en Afrique à horizon 2030, qui fixe clairement les grandes étapes et les objectifs à atteindre», indique le président en exercice de l’UA. 
 
 Depuis 2000, le taux de mortalité dû au paludisme a chuté de 66 % sur le continent pour l’ensemble des catégories d’âge, et de 71 % chez les enfants de moins de 5 ans. Le nombre annuel de décès dus au paludisme en Afrique a diminué, passant de 764 000 (estimation) en 2000 à 395 000 en 2015. Mais le paludisme reste l’une des principales causes de morbidité chez les femmes enceintes et de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans.
 
Depuis sa création en 2009, l’ALMA apporte son soutien aux pays pour faire de la lutte contre le paludisme une priorité dans les programmes de développement nationaux et internationaux.  Le Cadre catalytique définit également des objectifs à l’échelle du continent pour le VIH/sida et la tuberculose.
 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.