Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Escroqué par Sénégal Airlines, Insa Ndiaye déverse sa colère sur l’Etat du Sénégal

 La compagnie aérienne sénégalaise « Sénégal Airlines », aujourd’hui dissoute a laissé derrière elle des victimes qui ne comptent pas se laisser délester de la sorte de leur économie. Insa Ndiaye, un compatriote vivant en France, fait partie de ceux qui ont été escroqués par cette compagnie. Dans cet entretien exclusif avec , M. Ndiaye a fortement fustigé l’attitude de nos gouvernants.

 M. Ndiaye vous dites que vous avez été escroqué par le gouvernement sénégalais. Comment cela est arrivé ?

Insa Ndiaye : Je suis un citoyen Sénégalais vivant en France. En avril dernier, j’étais en vacances au Sénégal. A la date du 8 avril, j’ai eu une mésaventure avec Sénégal Airlines.

Une mésaventure de quelle nature ?

Vous savez, il faut appeler un chat par un chat. Ceux qui nous gouvernent et censés protéger leurs citoyens nous volent en retour. Moi, Sénégal Airlines m’a volé et je ne peux pas le qualifier autrement.

Comment vous atelle volé ?

Sachant très bien qu’ils n’avaient pas d’avion pour assurer le retour, ils m’ont fait payer l’aller comme le retour. J’ai pris le vol OBPR1111 identifiant PP14CF40399 billet n° 4402100495215 à 18 h 15 min et je suis bien arrivé à Ziguinchor. Maintenant, pour le retour qui était prévu le 20 avril à 10h 15 min, je me suis présenté à la compagnie et grande fut ma surprise. On me dit qu’il n’y avait  pas de vol.

Et quelles ont été vos réactions ?

Dans un premier temps, j’ai recontacté Nd. A. Ndiaye, la dame qui s’occupe de la vente des billets mais cela n’a rien donné. Je n’ai pas eu de suite favorable de sa part.

Finalement, comment avezvous fait pour retourner sur Dakar ?

J’ai été obligé de payer encore 65 000 francs plus les 130.000 francs CFA. Mais écoutez…, l’argent ne m’intéresse pas. Nous étions une dizaine, essentiellement de pauvres marchandes qui étaient obligées de rallier les gares routières pour se rendre sur Dakar. J’avais même demandé à la dame de prendre l’argent si un jour, ils décidaient de me rembourser mon billet.

Alors que dénoncezvous ?

L’injustice et le mutisme du gouvernement sénégalais face à ces genres de situations. Nous sommes des citoyens et ceux  qui devraient  protéger nos biens ce sont ceuxlà qui  nous les volent. C’est injuste et déloyal de leur part.

Que comptezvous faire maintenant ?

Aller jusqu’au bout, je ne lâcherai jamais prise. J’en profite pour lancer un message aux autres victimes qui, au bout de quelques temps de détermination abandonnent le combat. Lorsqu’on est escroqué par son propre gouvernement, il faut poursuivre le dossier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.