Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Différend avec l’ARTP: Les agents de Sonatel réclament le limogeage d’Abdou Karim Sall

Après la décision de l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp) condamnant la Sonatel à payer plus de 13 millions de Fcfa pour violation du décret n°2014-002, les amicales des cadres et des femmes de la boîte sont montées au créneau pour réclamer le limogeage du patron de l’Artp, Abdou Karim Sall. Selon eux cette sanction «n’est qu’un acharnement continu et sans fondement dont fait l’objet la Sonatel».

Demba Diarra Mbodji, président des cadres de la boite, soutient que «le retrait du service interactif, la gratuité des appels dirigés vers le 1441, la gratuité des appels dirigés vers le 1413, la continuité du service 24/24…, tous ces services (invoqués par l’Artp pour justifier sa sanction : Ndlr) sont effectifs».

Détaillant les griefs soulevés contre eux, les agents de la Sonatel soulignent qu’il leur a été reproché de n’avoir pas répondu aux différentes correspondances de l’Artp. “Nous dénonçons ces allégations fallacieuses qui cherchent à ternir encore plus l’image de Sonatel que l’on essaye de mettre en mal avec ses clients, les autorités et l’opinion publique», peste le Président des cadres de la boîte.

Selon eux, “prononcer une sanction hâtive et dépourvue de fondement juridique et technique est indigne de la part du régulateur. Une sanction d’un montant de près de 14 milliards dénote une volonté de fragiliser l’économie d’un opérateur historique et national et à ternir son image de marque …», ajoute M. Mbodji

Les agents de la Sonatel disent avoir consenti d’énormes efforts pour se mettre en conformité avec le décret  N°2014-770 qui précise certaines obligations des opérateurs quant au droit à l’information des consommateurs. “Des réorganisations de ses services et celles de ses prestataires ont été faites, les couts d’exploitation ont presque triplé et plus de 100.000 emplois ont été créés via les prestataires externes», argumente le président des cadres de la Sonatel. Tous ces efforts fournis ont permis d’améliorer la qualité du service commercial et technique, font comprendre les agents de la Sonatel qui invitent le chef de l’Etat à limoger le directeur de l’Artp, Abdou Karim Sall, un ancien agent de la Sonatel

SENEWEB


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.