Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Mise en place d’un jury d’honneur – Benno déchire la proposition d’Idrissa Seck

Selon des partis membres de Benno Bokk Yaakaar (BBY), Idrissa Seck fait du dilatoire quand il demande la mise en place d’un jury d’honneur pour élucider le supposé détournement de 74 milliards du contribuable sénégalais dans lequel il est incriminé.

La proposition faite par Idrissa Seck pour régler de manière définitive l’affaire des 74 milliards qu’on l’accuse d’avoir détournés n’agrée pas la mouvance présidentielle. A la limite, les tenants du pouvoir semblent même indifférents face à une telle proposition. ‘’Idrissa Seck passe son temps à faire des propositions. C’est parce qu’il a du temps. Nous, on n’a pas de temps, on travaille’’, répond avec dédain le porteparole adjoint de l’Alliance pour la République joint par téléphone. Abdou Mbow de poursuivre : ‘’C’est parce qu’il a le temps qu’il parle. C’est quelqu’un qui s’ennuie. Et comme il s’ennuie, il passe son temps à réfléchir sur des choses qui n’ont rien à avoir avec la réalité. Il est en décalage avec ce qui se passe. Il est dans la parole. Nous sommes dans l’action’’, ditil.

En effet, dans une lettre ouverte adressée aux citoyens sénégalais, l’ancien Premier ministre propose la mise en place d’un jury d’honneur pour faire la lumière sur le fameux protocole de Rebeuss. Mais pour certains partis membres de Benno bokk yaakaar (BBY) contactés hier par EnQuête, il n’est point besoin de réinventer la roue. ‘’Cette proposition est une fuite en avant. Parce que, pour éclaircir toutes les malversations supposées, il y a des institutions habilitées à le faire. S’il a des dossiers sur des gens ou sur des institutions, il s’adresse à l’OFNAC. Mais on n’a pas besoin de réinventer la roue pour ça. C’est une fuite en avant’’, répond d’emblée Ibrahima Sène, membre du Parti de l’indépendance et du travail. ‘’Il ne revient pas à Idrissa Seck de proposer un jury d’honneur pour clarifier des faits dans lesquels luimême est incriminé. Nous sommes un pays organisé, nous avons une République avec des institutions qui fonctionnent. Dans ce cas d’espèce, c’est la justice, notamment le Procureur de la République qui devrait s’autosaisir pour clarifier l’utilisation de tout cet argent qui est manifestement l’argent du contribuable sénégalais’’, appuie le porteparole de la Ligue démocratique (LD), Moussa Sarr.

‘’Idy veut trouver une manière de renvoyer la balle’’

Revenant à la charge, le chargé des questions économiques du PIT, Ibrahima Sène, pense que cette proposition du leader de Rewmi n’est ni plus ni moins qu’une tentative de renvoyer la balle dans cette affaire. ‘’Il est accusé, il trouve une manière de renvoyer la balle. Mais cela ne sert à rien du tout. L’essentiel est que, s’il se sent diffamé, il n’a qu’à saisir la justice. On a des institutions pour faire face à tout cela, plutôt que de réinventer la roue, comme si c’est par la palabre qu’on doit pouvoir réconcilier les gens dans des dossiers litigieux. Non, si ce sont des dossiers litigieux, la justice est là pour ça’’, fulminetil.

Si les deux partis de la mouvance présidentielle que sont le PIT et la LD sont d’accord sur l’impertinence de la proposition d’Idrissa Seck, ils ne parlent toutefois pas le même langage sur l’attitude que la justice sénégalaise doit avoir face à une telle affaire. Selon Moussa Sarr, la justice doit s’autosaisir pour situer les responsabilités. ‘’Je ne sais pas pourquoi la justice garde jusqu’ici son silence, mais je sais que nous avons tous intérêt à ce que les choses soient clarifiées pour que, s’il y a des fautifs, ils soient sanctionnés. Parce que le pays doit construire des exemples et des modèles. Ceux qui sont ou qui ont été aux affaires et qui sont épinglés pour mauvaise gestion, il faut les sanctionner pour éviter des détournements de milliards, à l’avenir. Parce que tout cet argent peut être destiné à construire des écoles et des hôpitaux. Je pense que la justice va s’autosaisir pour éclairer la lanterne des Sénégalais’’, soutient le porteparole des ‘’Jallarbistes’’.

Mais pour son allié du PIT, la justice ne peut pas s’autosaisir sur la base de simples accusations. ‘’La justice ne peut pas s’autosaisir. Tant qu’Idrissa Seck ne saisit pas la justice pour laver son honneur, celleci ne peut rien faire. Idrissa Seck le sait très bien, mais il fait le mort en pensant que les gens vont oublier. Mais il doit se rendre compte que ça revient tout le temps. Donc, il faut qu’il crève l’abcès une bonne fois pour toutes’’, déclare Ibrahima Sène. Qui ajoute : ‘’Si ça existe, qu’il l’assume. Si cela n’existe pas, que les gens qui le diffament subissent les conséquences de la justice. Car il est inacceptable que l’on jette l’opprobre comme cela sur des gens. Je suis un adversaire politique d’Idrissa Seck, mais je ne peux pas accepter qu’on lui jette l’opprobre de cette manièrelà. C’est à lui de démontrer que c’est de l’opprobre. La justice est là pour ça.’’

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.