Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Abritant le projet du pôle urbain : Diamniadio rit et craint pour son devenir

Les populations de Diamniadio vivent une fascination ambivalente. A la joie d’abriter l’un des plus importants pôles urbains du pays se joint la crainte de devenir un simple bidonville jouxtant la nouvelle ville en construction. «Nos populations commencent à s’impatienter en raison des urgences (face) auxquelles des réponses sont attendues», a précisé en ce sens Alioune Sané, 1er adjoint au maire, à l’occasion d’un point de presse tenu samedi dans la localité.

Ayant tenu cette rencontre en prélude à la visite, à partir de mardi (demain) du chef de l’Etat Macky Sall dans le département de Rufisque, les conseillers municipaux, «heureux des investissements faits dans la commune», rappellent cependant à ce dernier la promesse qu’il avait faite à l’entame des travaux du pôle et qui tarde à se matérialiser depuis lors. «Nos populations ont accueilli et accepté positivement  la modernisation fulgurante que vous avez imprimée dans sa partie Nord. Cependant, elles souhaitent pour éviter des disparités énormes entre les zones Nord et  Sud, que la subvention de 2 milliards 500 millions (500 millions/an) que vous aviez bien voulu allouer à notre commune pour soutenir son émergence, soit rapidement débloquée par le délégué général au Pôle urbain», exhortent-il dans le propos liminaire. Une enveloppe avec laquelle la commune va régler les grands maux dont souffrent la jeune commune dont, entre autres, le bitumage de la voierie communale, l’extension du réseau électrique et hydraulique, l’assainissement de la ville, à les en croire. 

En outre, les organisateurs demandent l’arbitrage rapide du chef de l’Etat sur le contentieux à propos «des limites territoriales», qui oppose Diamniadio à la commune voisine de Sébikotane. 
Galvanisés par les scores obtenus lors des différentes élections par le maire Moulaye Guèye, responsable communal de Benno bokk yaakaar (Bby), les militants de cette coalition espèrent que ce dernier va bénéficier de la confiance du président de la République pour «siéger au Haut conseil des collectivités territoriales en guise de reconnaissance pour son travail dans la grande discipline». 

LEQUOTIDIEN


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.