Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Nous mourides, ressaisissons-nous

Je pense que le mouridisme à l’heure actuel a besoin d’une introspection une prise de conscience totale pour ne pas s’écarter de la voie originelle tracée par Cheikh Ahmadou Bamba le fondateur. Parce-que à mon avis nous sommes en train de dévier je dis-nous car je suis mouride. Nous sommes en train de perdre la notion de talibé c’est à dire disciple soumis respectueux de l’éducation de Mame Cheikh Ibrahima Fall. Toutes ces valeurs qui font le charme du mouridisme à savoir le respect du ndigueul, le fait de s’asseoir par terre devant son marabout, les claquements de doigts au lieu des applaudissements, le « soudiaude » (mettre ton front sur la main de ton prochain) sont en train d’être perdus petit à petit. Plusieurs facteurs sont à la cause de cela. L’une des causes principales à l’heure actuelle et qui m’a poussé à écrire ce texte pour la dénoncer c’est cette tendance qui consiste à organiser ces floraisons de journées culturelles de tel ou tel autre marabout, de telle ou telle autre famille de marabout, conférence par ci par là etc… Ce qui me dérange le plus dans ces manifestations religieuses ce n’est pas le fait qu’ils sont nombreux car viendront que ceux qui veulent venir, mais c’est le fait de les organiser dans les hôtels au CICES au grand théâtre ou autres lieux de loisir qui sont aux antipodes de la tradition mourides. Qui peut imaginer qu’une telle manifestation (la cérémonie d’ouverture des journées culturelles Cheikh Ahmadou Bamba de Hizbou Tarkhiya au Méridien Président) organisée à Touba qui est le lieu naturel et indiqué, que Serigne Mountakha Mbacké s’assoit au même niveau que non seulement Serigne Abdou Fatah Mbacké mais Atou Diagne c’est parce que le lieu en est pour quelque chose même si ça n’explique pas tout car Serigne Bassirou Abdou khadre s’est voulu se conformer à l’orthodoxie mouride en s’asseyant par terre avec un discours dont je salue la portée et la pertinence pour rappeler aux talibés de s’en tenir aux principes disciplinaires du mouridisme dont Mame Cheikh Ibra Fall est le précurseur le pionnier. Qui peut encore imaginer qu’une manifestation organisée à TOUBA avec la présence de Serigne Montakha Mbacké, qu’on appelle à applaudir l’entrée d’un invité fut il le Président de la République ou le Premier ministre je pense que cela est extrêmement grave et le Khalife des Mourides notre vénéré guide Serigne Sidy Mokhtar Mbacké doit y mettre un terme et recadrer les talibés surtout certains petits fils de Serigne Touba qui sont à l’origine de toutes ces manifestations qui n’est qu’un moyen de chercher de l’argent car la plupart temps, l’essentiel de leur discours est consacré aux salutations et aux remerciements des gens qui leurs ont donné de l’argent. Pour cela, le Khalife doit systématiquement catégoriquement interdire l’organisation de ses manifestations dans ces lieux de loisir (hôtel, restaurants, CICES, Grand Théâtre etc..). A défaut de les organiser à Touba, de les organiser dans les lieux dites Keur Serigne Touba qui existent dans toutes les régions du Sénégal. Même la clôture des caravanes du magal que dirige Serigne Bass Abdou Khadre ne doit plus être tenu au Méridien Président. Si on veut vulgariser les enseignements Serigne Touba et les valeurs qui fondent le Mouridisme c’est à Touba qu’on doit le faire ou dans les Keur Serigne Touba et nulle part ailleurs dans le pays. Même les chants religieux sont théâtralisés maintenant au grand théâtre et à Sorano avec un folklore indescriptible. C’est pourquoi vous ne verrez plus des mourides tomber en transe et les baye fall qui se mettent à se frapper le dos avec un grand pilon épaissi c’est parce que cette ferveur ce fanatisme qui sou tendent la foi du mouride est en train de s’effriter de plus en plus à cause d’une part de cette « modernité » qu’on veut introduire dans le Mouridisme. Entendons-nous bien, je ne dis pas que l’on ne doit pas s’ouvrir aux autres pour prendre ce qu’il y a de meilleurs chez eux ce qui va avec notre foi, mais gardons notre tradition, ce qui nous différencie des autres, qui renforce notre cohésion et la solidité de notre tarikha et qui augmente notre foi en DIEU le TOUT PUISSANT, son Prophète Mouhamad (PSL) et à Serigne Touba notre vénéré guide.
DIEUREUDIEUF SERIGNE TOUBA
Khadim GUISSE Technicien Génie Electrique HLM RUFISQUE
Remarque : Ce texte n’est pas écrit contre la manifestions de Hizbou Takhiya qui au contraire j’encourage et soutiens pour la propagation des enseignements de Serigne TOUBA partout dans le monde depuis quarante ans, pour les innovations qu’ils ont apporté dans la manière de chanter les xassaïdes et leur mode de s’habiller en Baye Lahad mais c’est un constat que j’ai fait depuis il y a un certain temps comme beaucoup de personnes d’ailleurs et qui a coïncidé avec cet évènement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.