la Sonatel débourse 100 milliards de F CFA pour la 4G et le renouvellement de sa concession

La filiale du français Orange a revu à la hausse son offre pour acquérir l’exploitation de la 4G qu’elle commercialisera d’ici quelques mois. Elle paie également 68 milliards de F CFA pour renouveler sa concession qui arrivait à échéance en 2017.

Après plusieurs mois de blocage, la Sonatel a accepté de débourser 32 milliards de F CFA (48 millions d’euros) pour l’acquisition de la licence 4G et 68 milliards au titre du renouvellement de sa concession pour 17 ans. Abdou Karim Sall, directeur de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), le gendarme du secteur, en a fait la révélation au cours d’une conférence de presse ce matin à Dakar.

« La concession qui avait été accordée à Sonatel arrive bientôt à expiration (en 2017, Ndlr), a-t-il indiqué. Le gouvernement et l’opérateur ont décidé de mettre à profit le renouvellement de la concession de Sonatel pour introduire dans le périmètre de la concession l’exploitation de la 4G. »

Commercialisation dans un délai deux mois

La filiale du groupe français Orange s’était plaint dans un premier temps du prix auquel la licence était commercialisée, le jugeant excessif au regard de la taille du pays et de sa population. Tigo et Expresso, deux autres opérateurs en activité au Sénégal qui négocient encore l’obtention de la licence, s’étaient associés à cette réclamation.

La Sonatel a aujourd’hui « l’obligation d’entamer la commercialisation de la 4G dans deux mois, au plus tard, à compter de la date de signature des assignations de fréquences », selon le directeur général du régulateur.

Le Sénégal avait lancé un appel d’offre pour la 4G en novembre 2015, près de deux ans après le lancement de la phase de test de cette technologie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.