Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Sénégal : le danois Arla Foods met en route sa première usine

La filiale sénégalaise du danois Arla Foods a démarré, mardi 17 mai à Dakar, les activités de sa nouvelle unité de conditionnement de lait en poudre. Des sachets qui seront distribués via le réseau de la société sénégalaise agro-industrielle Agroline, avec laquelle Arla Foods avait créé une co-entreprise en août.

Le lait en poudre fabriqué en Europe sera commercialisé par Arla Sénégal, filiale sénégalaise d’Arla Foodssous la marque Dano. L’unité de 14 000 m2 dispose, d’après des informations contenues dans un communiqué de presse du groupe, d’une capacité annuelle de traitement de 5 000 tonnes de lait en poudre.

Celui-ci est fabriqué par la maison-mère Arla Foods qui est une coopérative spécialisée dans la production de produits laitiers, basée au Danemark et détenue par 12 700 fermiers européens (Danemark, Suède, Grande-Bretagne, Allemagne, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas).

Quintupler les revenus africains d’ici 2020

« Les produits laitiers écrémés et entiers en poudre seront reconditionnés dans différents emballages destinés à la vente au détail, par exemple, dans des sachets en papier aluminium vendus à des prix abordables et faciles à préparer », détaille le communiqué. 20 personnes seront employés sur le site.

La coopérative danoise a pour objectif de quintupler ses revenus dans la sous-région ouest-africaine d’ici à 2020, en les portant à 460 millions d’euros, contre 87 millions actuellement.

Pour ce faire, il a créé en août dernier au Sénégal une co-entreprise, Arla Senegal S.A., qu’il détient à 75 %, avec Attieh Group, détenteur de la société agro-industrielle Agroline qui commercialise notamment la marque de concentrés de tomates « La Linguère ». Parallèlement, il s’est associé au Nigeria avec la filiale locale du singapourien Tolaram Group.

Distribution avec le réseau d’Agroline

« Agroline dispose d’un très solide réseau de distribution à travers le Sénégal qui sera notre hub pour une expansion de nos produits sur le Mali et la Mauritanie. En fonction de nos capacités, nous prévoyons, dans les prochains mois de cette année, de nous lancer sur le marché malien », indique Steen Hadsbjerg, directeur Afrique subsaharienne chez Arla Foods.

L’objectif de cette nouvelle société est d’atteindre un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros en 2020 sur un marché sénégalais qui compte déjà plusieurs acteurs tels que les français Sodiaal, Lactalis et Danone (partenaire de l’entreprise locale La Laiterie du Berger).

Le Sénégal importe la quasi-totalité de sa consommation de produits laitiers, soit 48 milliards de F CFA (73,36 millions d’euros) en 2014.

Arla Foods a réalisé un chiffre d’affaires de 10,3 milliards d’euros en 2015, en ligne avec les 10,2 milliards comptabilisés en 2014. Cette année-là, 87 millions d’euros avaient été glanés en Afrique subsaharienne, principalement au Nigeria et en Côte d’Ivoire, où le groupe danois est actif depuis fin 2013 dans l’emballage et la distribution de produits laitiers en partenariat avec Mata Holding, dirigé par l’Ivoirien Aboubakar Fofana.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.