Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

«Panama Papers» : Les trois mystères de la Cité Djily M’baye

Deux étrangers et un Sénégalais établis à la Cité Djily Mbaye de Dakar ont monté des sociétés offshore aux Îles Vierges et aux Seychelles.

Son nom ne dit sans doute rien au commun des Sénégalais. Pourtant, dans les fichiers du cabinet Mossack Fonseca, Richard Jorge De Palinhos Pereira se disait, au moment de création de sa société offshore, établi à la Cité Djily M’baye à la villa numéro 174. C’est depuis cette adresse qu’il contrôle Beau- champs Holding, immatriculée aux Seychelles depuis janvier 2013.

Un autre «habitant» de la même Cité apparaît dans les fichiers des «Panama papers» consultés par Libération. Il s’agit du nommé Clément Niox. Se disant habiter, à l’époque des faits, au 286 Cité Djily M’baye, boîte postale 8445, celui-ci est le bénéficiaire économique de Oxin International Limited.

Cette entité immatriculée dans les Îles vierges a été montée en février 2005 grâce à l’ingéniosité d’un intermédiaire de Mossack Fonseca, le cabinet Abroad fiduciaire Sarl basé au Luxembourg. L’autre mystère de la Cité Djily M’baye se nomme Pape Ousmane B. Th. qui s’est signalé dans le même quartier. Il est intervenu comme intermédiaire pour le compte de Terrysco Investments Inc. Immatriculée dans les Îles Vierges cette structure a été montée depuis le Luxembourg par le cabinet Cec Group Ltd un des links de Mossack Fonseca.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.