Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Aménagement de la Place de l’Indépendance : Khalifa Sall mobilise 4 milliards FCfa pour la réalisation de son projet

Ce lundi 2 mai 2016, le Conseil municipal de la ville de Dakar va délibérer, entre autres, sur l’autorisation spéciale de recettes et de dépenses d’un montant de quatre milliards de FCfa relatif à un prêt de la Banque islamique du Sénégal (Bis) pour le financement des travaux d’aménagement de la Place de l’Indépendance.

Le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, pose les premiers jalons pour l’aménagement de la Place de l’Indépendance. Le maire socialiste de la capitale a déjà mobilisé quatre milliards de FCfa auprès de la Banque islamique du Sénégal (Bis) pour la réalisation de ce projet. Ceci, deux mois après la décision du Premier ministre de confier à la mairie de Dakar l’aménagement de la Place de l’Indépendance. D’ailleurs, le maire socialiste a convoqué une session ordinaire du Conseil municipal de la ville, ce lundi 2 mai 2016, à l’occasion de laquelle, les conseillers sont appelés à statuer sur la question. En effet, le Conseil municipal de la ville de Dakar est appelé à délibérer, entre autres, sur l’autorisation spéciale de recettes et de dépenses d’un montant de quatre milliards (4 000 000 000) FCfa. Un montant relatif, selon un communiqué de la mairie de Dakar, à un prêt de la Banque islamique du Sénégal (Bis) pour le financement des travaux d’aménagement de la Place de l’Indépendance et de la construction d’un parking sous-terrain.

Le projet pour l’embellissement de la Place de l’Indépendance avait opposé le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, au ministre du Renouveau urbain et du cadre de vie, Diène Farba Sarr. En février dernier, les deux personnalités se disputaient l’aménagement des Places de l’Indépendance et de l’Obélisque. L’Etat, par le biais du ministère du Renouveau urbain et du cadre de vie, voulait aménager ces deux places. Ce que la Ville de Dakar avait refusé, expliquant que l’aménagement de ces places était une prérogative de la collectivité locale, c’est-à-dire de la mairie de Dakar. Et pendant plusieurs mois, les deux parties se sont livrées à une rude bataille. Il a fallu l’intervention du Premier ministre pour décanter la situation. Mahammad Boun Abdallah Dionne avait tranché le débat en confiant l’aménagement de la Place de l’Indépendance à la mairie de Dakar et celui de la Place de l’Obélisque au ministère du Renouveau urbain et du cadre de vie. D’ailleurs, ce dernier a déjà démarré ses travaux sur les lieux. Et, pour la mairie de Dakar, on vient de poser les premiers jalons pour la matérialisation de ce projet estimé à plus de quatre milliards de francs Cfa, où il est prévu un parking sous-terrain moderne.

En attendant la décision issue du Conseil municipal de la Ville de Dakar, ce lundi 2 mai 2016, le communiqué des servies de Khalifa Ababacar Sall annonce que les conseillers sont appelés à délibérer sur d’autres questions. Il s’agit, entre autres, du virement de crédits, de l’acceptation de don sous forme de subvention de l’agglomération grand Paris-Sud pour un montant de 20 000 euros, soit plus de 13 millions de FCfa. Aussi, selon toujours le communiqué de la mairie de Dakar, le Conseil municipal de ladite ville va délibérer sur la question relative à l’autorisation spéciale de recettes et de dépenses d’un montant de 20 000 euros (plus de 13 millions FCfa) qui est relatif à la subvention de l’agglomération Grand Paris-Sud pour l’organisation de l’exposition d’arts visuels et le séminaire international sur le thème «cités, coopération culturelle et économique créative) dans le cadre de la 12e édition de la Biennale de l’Art africain contemporain de Dakar (Dak’Art). De même que sur l’autorisation spéciale de recettes et de dépenses d’un montant de plus de 11 millions de FCfa, relatif à la subvention de la fondation Rockefeller au programme Dakar ville résiliente

LOBSERVATEUR


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.