Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Présélection «Rio 2016» : Lala et Bintou renforcent les championnes d’Afrique

L’entraîneur des Lionnes du basket, Moustapha Gaye, a convoqué onze (11) des douze (12) des championnes d’Afrique pour les mettre sur la liste des présélectionnées pour préparer les prochains Jeux Olympiques de Rio 2016 prévus du 5 au 21 août prochain. L’autre particularité de cette liste de 19 est la présence de deux Binationales, à savoir la meneuse, Bintou Diémé, et l’ailière, Lala Wane, qui évoluent en France.

Auréolé du titre de champion d’Afrique 2015 qui lui a valu de recevoir les honneurs de la République en compagnie de ses joueuses, le coach des Lionnes du basket se prépare à aborder les prochains Jeux Olympiques en 2016 au Brésil.  C’est sous ce rapport qu’il a fait une présélection de 19 joueuses rendue publique hier lors d’un point de presse au siège de la Fédération de basket.

Tablant sur 20 joueuses, Moustapha Gaye révèle d’abord avoir dû se  passer de son 20e élément, à savoir Lika Sy qui, pour des problèmes administratifs, n’a pu répondre à la sélection après avoir déclaré forfait aux Jeux Africains et à l’Afrobasket 2015. «Elle n’a pas pu avoir à temps ses papiers. Depuis hier (mercredi), on est 19. Lika est forclos», a décliné le coach à l’endroit de la joueuse évoluant en Espagne. Contraint avec cette situation de ramener sa liste à 19 joueuses, le technicien peut compter sur deux nouvelles joueuses qui sont des binationales, à savoir la meneuse, Binta Diémé, et l’ailière, Lala Wane, qui évoluent en France.

Présentes lors du point de presse, les deux «bleues» ont décliné les raisons les ayant poussées enfin à enfiler le maillot après avoir été sollicitées à plusieurs reprises par le staff national (voir par ailleurs).

En dehors des autres nouvelles têtes, Marie Sadio Béatrice Rosche et Aïda Fall, le groupe est dominé par les onze (11) joueuses  sacrées championnes d’Afrique 2015. Ayant pris sa retraite, Binta Diouf constitue la seule championne d’Afrique à ne pas figurer sur la liste.

Se réjouissant du fait que toutes ses joueuses aient trouvé un club en citant entre autres les meneuses Mame Diodio Diouf qui a posé ses baluchons au Duc et Fatou Dieng qui joue à l’As Ville de Dakar, le technicien de se féliciter de la forme affichée par Mame Mary Sy. «Elle est au top avec Montpellier», se réjouit-il.

«L’état d’esprit et la complémentarité»

Sur les critères de choix, Moustapha Gaye, qui s’était rendu en France, dit avoir misé sur l’état d’esprit et la complémentarité pour confectionner sa liste. «Je me suis rendu en France, il y a deux mois de cela, pour discuter avec les joueuses et me rendre compte de leur niveau d’engagement. Je préfère aller avec des joueuses moins douées, disciplinées et qui savent ce que c’est le maillot national. J’ai passé des mois à les conscientiser. L’état d’esprit et la complémentarité sont les deux choses les plus importantes», a déclaré «Coach Tapha». Qui ne veut pas se tromper d’objectif en soulignant que les Jeux Olympiques serviront de préparation à son équipe dont l’ambition est de se succéder à elle-même lors de l’Afrobasket en 2017. «Nous faisons une projection sur 2017 qui est l’objectif terminal de notre mission. Les Jo sont une étape intermédiaire dans la préparation de l’Afrobasket 2017 que nous voulons gagner», tient à souligner le technicien.

Parlant de la préparation, Moustapha Gaye de renseigner qu’il débutera le 12 juin prochain à Dakar. Le 2 juillet, les Lionnes sont invitées au Japon pour un tournoi où elles devraient disputer trois matchs en une semaine. Avant que la bande à Aya Traoré ne rallie l’Italie où sera établi un camp d’entraînement. Entre le 21 et 25 juillet, les Lionnes se rendront en Serbie pour les besoins d’un autre tournoi. En cas de qualification aux Jo, la France envisage de tenir un tournoi dans lequel prendront part les Lionnes, à en croire le technicien.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.