Le résultat net provisoire des banques chiffré à 42 milliards de FCfa en 2015

Faisant la situation de la rentabilité des banques établies au Sénégal, la Bceao renseigne que le résultat net provisoire du système bancaire, au titre de l’exercice 2015, est estimé à 42 milliards contre une perte de 2 milliards en 2014. A l’échelle individuelle, il varie entre des déficits de 7 milliards de FCfa et des excédents de 11 milliards. S’agissant du total bilan des établissements de crédit, il est ressorti à 5.196 milliards de FCfa à fin décembre 2015, en hausse de 220 milliards de FCfa par rapport à septembre 2015. D’autres tendances ont été également notées au cours de la période sous revue. Par exemple, pour l’encours global du portefeuille de titres publics (bons et obligations du trésor), il est ressorti à 778 milliards de FCfa en décembre 2015 contre 735 milliards de FCfa à fin septembre 2015 ; les crédits consentis à la clientèle se sont consolidés de 90 milliards (+3 %) pour ressortir à 2.992 milliards de FCfa en décembre 2015.

Enfin, concernant les dépôts collectés auprès de la clientèle, ils se sont accrus de 8 % pour atteindre 3.718 milliards de FCfa à fin décembre 2015. Toutefois, les banques devront prendre les mesures idoines pour favoriser leur situation financière sous la supervision de la banque centrale. A cet égard, le directeur national de la Bceao, Mamadou Camara, a souligné que les mesures prises par l’autorité de contrôle, notamment le relèvement du capital social minimum des banques à 10 milliards de FCfa, l’implémentation des normes de supervision bancaire et de capital édictées par les accords de Bâle 2 et Bâle 3, la mise en place des Bureaux d’information sur le crédit (Bic) vont renforcer la capacité d’adaptation des banques face aux chocs défavorables.  

A. DIAW

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.