Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

FRAUDE SUR L’ÉLECTRICITÉ : SIPLAST de Zoheir Wazni trafiquait ses compteurs

Zoheir Wazni n’a pas que des contentieux auprès des banques établies au Sénégal. Il traîne encore, comme un boulet, un dossier de fraude sur l’électricité pour lequel il a transigé à hauteur de 800 millions de FCfa avec la Société nationale d’électricité (SENELEC) qui a découvert le pot aux roses.

Libération est en mesure de révéler que la Société Industrielle des Plastiques du Sénégal (SIPLAST), une société contrôlée par Zoheir Wazni, a été épinglée pour fraude sur l’électricité par la SENELEC. C’est à la suite d’une inspection que Société nationale d’électricité a découvert que ses compteurs avaient été traficotés pour leur permettre de payer des factures moins chères.

Les mêmes sources renseignent que SIPLAST, à qui SENELEC réclamaient 800 millions de FCfa pour tout préjudice subi, a reconnu les faits puisque sa Direction générale avait transigé pour éviter une procédure judiciaire qui pourrait bien faire des dégâts.

Néanmoins, cette boite, qui est presque en situation de liquidation, n’a pas respecté ses engagements puisqu’à la suite de la transaction, elle n’a versé à SENELEC que quelques 500 millions de FCfa. «C’est un vieux dossier mais c’est vrai qu’il n’est pas encore définitivement réglé», confirment des sources autorisées de la Société nationale d’électricité qui déplorent encore le fait que les plus grands industriels soient les premiers fraudeurs.

En effet, presque au moment où elle serrait SIPLAST, SENELEC avait démasqué SATREC pour vol sur l’électricité. Le propriétaire de la marque de lait Vitalait, Chaikou Haidouz, avait du casquer 300 millions de FCfa pour se conformer après avoir tout mis sur le dos d’un pauvre agent qui n’avait pas les moyens se défendre…

 

Source : Libération

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.