Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Banques : Un test de la BCEAO conclut à une résilience des banques sénégalaises par rapport à la norme de solvabilité

Les banques sénégalaises sont généralement résilientes par rapport à la norme de solvabilité. C’est la conclusion des tests de résistances réalisés par l’agence principale de la BCEAO.

Selon M. Mamadou Camara Directeur nationale pour le Sénégal de la BCEAO  qui s’adressait à la presse à l’issue d’une rencontre avec les directeurs généraux des établissements de crédit ces tests ont été effectués sur la base des situations mensuelles des banques arrêtées au 31 décembre 2015. Ainsi, en ce qui concernant le respect du ratio Cookeil estime  qu’avant simulation des dotations aux provisions, le ratio de couverture des risques du système bancaire est ressorti globalement à 16,8 % en décembre 2015 contre 17,7 % en septembre 2015. Toutes les banques respectent cette norme à l’exception d’un établissement. « Concernant le premier choc, l‘incidence de la première hypothèse (dotation supplémentaire de provisions de 50 %) entraînerait une baisse de 0,2 point du ratio de solvabilité qui s’établirait à 16,6 % après le choc ».

Au plan individuel, 21 banques continueraient à respecter la norme minimale de  8 % et 2 établissements seraient en infraction.

« Par rapport aux provisions déjà constituées, 10 banques devraient procéder à des dotations complémentaires à hauteur de 6 milliards FCFA », recommande M. Camara.

Concernant le second choc (c’est-à-dire l’accroissement des créances en souffrance de 25 %), le directeur national de la BCEAO souligne que sous cette hypothèse, le ratio global de solvabilité se situerait à 15,3 % contre 16,8 % avant simulation.

Quant au total bilan des établissements de crédit, il est ressorti à 5.196 milliards FCFA à fin décembre 2015, en hausse de 220 milliards par rapport à septembre 2015.

Les crédits consentis à la clientèle se sont consolidés de 90 milliards FCFA (+3 %) pour ressortir à 2.992 milliards FCFA en décembre 2015. Pour leur part,  les dépôts collectés auprès de la clientèle se sont accrus de 8 % pour atteindre 3.718 milliards à fin décembre 2015.

Concernant la rentabilité des banques sénégalaises, elle a été au rendez-vous en 2015,  avec un résultat net provisoire de 42 milliards FCFA contre une perte de 2 milliards FCFA en 2014. « A l’échelle individuelle, signale M. Camara, il varie entre des déficits de 7 milliards FCFA et des excédents de 11 milliards FCFA ».

A la date du 31 décembre 2015, le Sénégal comptait 23 banques et 2 établissements financiers à caractère bancaire.

Source; Lejecos

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.