Abou A. Thiam : “Il y a des dérives qui guettent les idéaux au nom desquels nous avons accompagné Macky”

Abou Abel Thiam alerte son « ami Macky Sall » sur les dérives qui menacent l’Alliance pour la République. Dans une longue interview accordée au Témoin, le président du Conseil d’administration de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) révèle que “les lobbies d’argent” qui sont dans l’ombre du pouvoir de l’Apr et qui étaient dans l’autre camp. “Aujourd’hui que le pouvoir est là, ils viennent prendre ce pouvoir. Et c’est souvent des lobbies d’argents qui investissent l’Apr pour se rendre incontournables et pour peser sur la nomination à des directions et à des ministères”, dit-il.

L’ancien journaliste n’y va pas par quatre chemins. « Les lobbies sont là. Ils sont apparents et manifestes ». Et en tant que son leader politique et son président de la République, Abou Abel Thiam souhaite que Macky Sall mette fin à certaines dérives qui sont en train de miner sa formation politique et son pouvoir. Pour M. Thiam, ces dérives sont en train de remettre en cause les idéaux pour lesquels ils se sont battus et ils l’ont accompagné jusqu’à son accession au pouvoir. “J’en appelle à son autorité. J’alerte le Président Macky Sall. C’est mon leader, le chef de notre parti. Je lui lance une alerte pour qu’il corrige cela parce qu’il y a des dérives qui guettent le parti. Il y a des dérives qui guettent les idéaux au nom desquels nous l’avons accompagné”.

Parmi ces dérives , l’ancien Conseiller spécial et porte-parole du Chef de l’Etat note celles liées à la justice, à la transparence, etc. Et il reste convaincu que les lobbies sont en train de prendre davantage d’ampleur au sein du pouvoir. « Il y a des dérives qui menacent l’idéal de justice, de transparence, de démocratie, de mérite et d’éthique au nom duquel, nous nous sommes portés à son secours, nous l’avons défendu vaillamment, brillamment, avec rigueur morale, mais aussi avec courage. Au nom de cet idéal, j’alerte le Président Sall pour lui dire qu’aujourd’hui son pouvoir est menacé…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.