JOAL-FADIOUTH : L’Ansra offre aux femmes une unité de transformation

Pour aider les femmes de Joal-Fadiouth à gagner la bataille de l’autonomisation, l’Agence nationale de la recherche scientifique appliquée (Anrsa) leur a offert une unité de transformation de fruits et légumes d’une valeur de 5 millions de FCfa.
La journée internationale de la femme a été célébrée avec faste à Joal-Fadiouth. Dans cette localité, les femmes ont reçu une unité de transformation que leur a gracieusement cédée la directrice générale de l’Ansra. Ce soutien, selon madame Sophie Siby Gladima, s’inscrit dans la continuité de l’action du président Macky Sall qui réserve une place importante aux femmes du monde rural dans sa politique. « C’est pour soutenir, encourager et accompagner les femmes à atteindre l’autonomisation que nous avons investi dans cette unité qui va les aider à donner des produits de qualité, notamment pour ce qui concerne la transformation de fruits et légumes », a indiqué Madame Siby. Cette machine, d’une capacité de 1.000 litres par jour, garantit une grande qualité de conservation, a laissé entendre la directrice générale de l’Ansra, qui a beaucoup insisté sur l’accompagnement pour l’atteinte de la qualité et l’hygiène. « Ce matériel de plus de 5 millions de FCfa est un matériel lourd dont les Gie de femmes ne peuvent pas se procurer. En accompagnant ces femmes et en leur donnant un fonds de roulement, elles pourront entraîner d’autres femmes. Ce sera donc une création d’emplois aussi bien pour les jeunes que pour les femmes », a relevé Mme Siby en assurant que ces femmes bénéficieront de formation en gestion et seront accompagnées pour mieux rentabiliser ce projet.
Oulèye Dia, responsable des femmes de la commune, a magnifié ce geste. Elle a invité les femmes à faire bon usage de cette unité afin qu’elle puisse contribuer à améliorer leurs conditions.
Selon Abdoulaye Ndour, directeur des moyens généraux de la présidence de la République, le slogan du chef de l’Etat, Macky Sall, c’est de « produire ce que nous consommons ». Cette production nécessite, à son avis, une plus-value essentielle, à savoir la transformation sur place.
« Avec cette unité, les femmes pourront transformer leurs produits en produits finis et améliorer leur mieux-être », a-t-il indiqué.

S. O. FALL


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.