Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Le projet « Je joue aussi arbitre » avance au Sénégal

Il y a quelques mois, en complément du grand projet de World Rugby « Get Into Rugby » (GIR pour les intimes) était lancé un autre beau projet : « je joue aussi arbitre ». Après une période d’adaptation aux conditions sénégalaises, le projet est lancé et prend de l’ampleur au pays de la Teranga.

Le dimanche matin du 6 Février 2016 n’était pas un dimanche matin comme les autres pour les enfants de la Maison Du Rugby de Yoff qui s’entrainaient comme d’habitude là-bas. En effet, ils ont pu mettre en exergue ce qu’ils avaient appris durant la semaine. Une quinzaine de garçons et filles, âgés de moins de 14 ans ont été formés à devenir des arbitres en herbe.

Et comme il ne faut pas que les choses trainent de trop dans le temps, ils ont dès le dimanche suivant été mis dans le bain pour arbitrer les petites catégories, dont eux-mêmes font partie ! Ce sont donc des enfants de 12 ou 13 ans qui ont arbitrés des enfants de leur âge ou légèrement plus jeunes.

Et ô miracle, ces jeunes garçons et filles ont pris leur rôle très à coeur et ont offert une prestation arbitrale plus que convaincante. Le tout sous les yeux bienveillants de leurs formateurs, qui ont été très satisfaits et ont offert des conseils précieux à leurs jeunes protégés.

Ce projet « je joue aussi arbitre » est véritablement un beau projet car il permet beaucoup de bonnes choses.

D’abord il permet de transmettre des connaissances d’une génération à une autre, les formateurs sont les grands frères et soeurs des petits apprentis. Ensuite, cela permet de sensibiliser les futurs joueurs de demain aux difficultés d’arbitrer, mais également à ceux qui ne s’y sont pas encore mis combien cela apporte aux joueurs. Et enfin, cela permet et c’est probablement le plus important d’apprendre aux enfants le respect inconditionnel qu’un joueur doit avoir vis-à-vis de l’arbitre en montrant combien il est difficile d’être officiel de match, quand bien même il ne s’agirait que d’un affrontement à l’entraînement.

A la vu des sourires que les enfants arboraient le plus souvent, on peut en conclure que l’expérience est largement bénéfique. La FSR ne compte d’ailleurs pas s’arrêter à ce simple entraînement puisque la pratique de l’arbitrage chez les plus jeunes est largement encouragé et devrait être systématiser au Sénégal.

Le projet a d’ailleurs déjà commencé à Ouakam, mais aussi à Pikine, à Guédiawaye, et devrait débuter prochainement en régions.

La FSR.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.