La communauté Mouride célèbre ce Vendredi 11 Mars « Gaindé Fatma »

Aujourd’hui Vendredi 11 Mars 2016, La Communauté Mouride commémore le Magal de Taïf, en hommage à Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké Gaindé Fatma et à son fils Serigne Mohamed Mbacké plus connu sous le nom de Serigne Mbacké Sokhna Lô.

Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké est le fils aîné de Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké, lui-même fils aîné de Serigne Touba Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké fondateur de la confrérie Mouride.

Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké à très tôt compris le rôle que l’école française et la formation pouvaient jouer dans la promotion de l’être humain dans sa quête de savoir et d’éveil de conscience.

C’est pourquoi, il avait très tôt pris l’initiative d’ouvrir une école française à Darou Khoudoss au Coeur de Touba et d’encadrer plusieurs jeunes gens pour leur assurer une formation universitaire au Maroc et dans d’autres pays arabes.

Travailleur, très cultivé, ouvert d’esprit, intelligent, en avance sur son temps et sur la plupart de ses frères , cousins et même sur certains de ses oncles, Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké a parcouru le monde et a côtoyé beaucoup de dirigeants de renom.

Réputé opposé à Senghor, on le disait proche de Lamine Coura Guèye, de son parent le Professeur Cheikh Anta Diop, et de Me Abdoulaye Wade dont il a financé le premier congrès de son parti le PDS, à ses débuts .

Ses contemporains disent de lui qu’il était calme, généreux , affable , très sérieux et très soucieux de l’éducation de ses enfants et des centaines de jeunes talibés ou homonymes qui lui étaient confiés.

Rappelé à Dieu le 11 Mars 1977, son fils ainé Serigne Mohamed Mbacké plus connu sous le nom de Serigne Mbacké Sokhna Lô reprit le flambeau, pour perpétuer le souvenir de son immense œuvre, et institua l’organisation de prières à son profit et au profit de toute la communauté.

Ayant rejoint son père plus d’une vingtaine d’années plus tard , en 2005, la famille à l’unisson, sous l’autorité de Serigne Abdou Fatah Mbacké, le jeune-frère, héritier du Khalifah de leur père Gaindé Fatma , avec tous leur jeunes-frères, en parfaite intelligence avec leur neveu Serigne Moustapha Mbacké Ndiègne héritier du Khalifa de Serigne Mbacké Sokhna Lô, avec tous ses frères et sœurs, commémore depuis quelques années cette journée du 11 Mars à Taïf, village fondé par Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké .

Qu’Allah dans son infinie bonté accepte toutes les prières qui seront dites à Taïf et exauce tous les vœux des fidèles et de tous ceux qui s’y rendront physiquement ou par le cœur et la pensée.

Bon Magal à tous, dans la paix, le bonheur et la sécurité

 

Source : Senegal7

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.