Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

L’insuffisance rénale touche les jeunes et tend à se féminiser (néphrologue)

L’insuffisance rénale touche en majorité les jeunes et tend à se féminiser, a indiqué le docteur en néphrologie Herman Biao, chef du centre d’hémodialyse de Tambacounda.


’’Chez nous, la population des patients hémodialysés est majoritairement jeune, ils ont des problèmes qu’on peut prévenir’’, a relevé le docteur Biao dans un entretien accordé à l’APS à dans le cadre de la journée mondiale du rein.

Au Sénégal, ’’la particularité’’ de la maladie, c’est qu’elle ’’tend à se féminiser’’, du fait souvent des complications obstétricales, faisant suite aux accouchements.

Sur les 42 patients suivis en hémodialyse chronique, la moitié sont des femmes, auxquelles s’ajoutent les cinq à six autres malades qui souffrent d’insuffisance aiguë par mois, et qui parfois sont toutes des femmes tout comme ils peuvent être constitués d’hommes, ou des deux sexes.

Le médecin a noté que ces insuffisances rénales peuvent être prévenues, dès lors que leurs causes sont connues. Elles sont, soit d’origine toxique, du fait de la prise de médicaments traditionnels pour certains, obstétricale en raison de la prise en charge tardive de femmes qui saignent lors leur accouchement.

Les infections liées aux parasites, comme le paludisme, aux bactéries ou aux virus peuvent aussi aboutir à des insuffisances rénales, tout comme l’hypertension artérielle et le diabète.

Concernant la prise des médicaments traditionnels, Herman Biao a noté : ’’Tout ce que nous consommons passe par les reins, et s’il y a des substances toxiques, elles le sont d’abord pour les reins’’.


Pour le cas des femmes qui saignent abondamment après leur accouchement, du fait de complications au niveau du placenta ou autres, elles peuvent être traitées si elles sont référées tôt. Le cas échéant, elles risquent de faire la dialyse à vie. ’’Les insuffisances aiguë peuvent disparaître’’, a-t-il dit.

Le responsable du centre d’hémodialyse de Tambacounda relève que ‘’l’alimentation joue un rôle primordial’’ dans la prévention. ’’Nous sommes ce que nous mangeons’’, a-t-il dit, ajoutant que certains moyens de prévention consistent à ‘’éviter de manger beaucoup de sel’’, car ’’il est prouvé que la quantité de sel que nous consommons est responsable des hypertensions artérielles’’.

A cela, s’ajoute le fait d’éviter de manger gras, pour prévenir les risques d’obésité. Il a recommandé de faire beaucoup de sport. ‘’Adopter un mode de vie sain permet protéger le rein et le cœur’’, a noté le néphrologue.

Contrairement aux pays occidentaux où l’insuffisance rénale touche davantage les personnes âgées, dans les pays africains, ce n’est que récemment que les gens ont commencé à prendre conscience de l’insuffisance rénale, a-t-il dit, indiquant que l’appareil de la dialyse a été inventé depuis les années 1960.

Les gens se sont rendu compte que beaucoup de personnes qui mouraient de causes inconnues mouraient en réalité d’insuffisance rénale, a-t-il dit.

APS


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.