Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Femmes domestiques : La Cnts plaide pour le respect de leur dignité

Les femmes travailleuses domestiques ont une dignité comme tout travailleur. Dès lors, le respect de celles-ci est une préoccupation de la Cnts.     
Le comité des femmes travailleuses de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts) a initié, et ce pour 2 jours, un séminaire de partage sur l’arrêté ministériel qui régit les travailleurs et travailleuses domestiques du Sénégal. Cette rencontre, qui s’est ouverte hier au centre d’accueil et d’écoute des travailleuses sis à Gueule Tapée, est une occasion pour dépoussiérer l’arrêté ministériel n°0974 du 23 janvier 1968 du ministère de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi. En effet, cet arrêté a également conféré aux travailleurs domestiques saisonniers une priorité d’embauche d’un an pouvant s’étendre à deux ans sous réserve d’un essai professionnel ou d’un stage probatoire.
Selon l’ancien fonctionnaire au Bureau international du travail (Bit) à la retraite, Rawane Mbaye, ce séminaire porte sur l’amélioration de la législation nationale dans le secteur du travail. A l’en croire, l’adoption de la Convention n°189 et la Recommandation R201 sur les travailleuses et travailleurs domestiques consacre la reconnaissance au niveau international de la valeur sociale et économique du travail domestique. « Après l’adoption d’une convention ou recommandation, les travailleurs ont un rôle de promotion de ces instruments dans leurs pays, pour une ratification et application systématique », a dit M Mbaye, le modérateur du jour. D’après ce formateur, ces travailleurs ont besoin que leur condition de travail soit améliorée. En outre, il dira que l’âge minimum de travail pour les domestiques est de 16 ans au lieu de 14 ans.
De son côté, El hadji Ibrahima Diallo, inspecteur du travail, a abordé les cotisations que le patronat doit verser à l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) et à la Caisse de sécurité sociale (Css). Il dira que le règlement ne tolère pas que l’employeur passe outre cette disposition. Selon la législation nationale liée aux travailleurs et travailleuses domestiques dont copie nous a été donnée, il est noté que compte tenu des arrêts et temps morts inhérents à cette profession, la durée de service des employés de maison est fixée à 260 heures par mois, correspondant par référence à un travail effectif mensuel de 173h33.

Serigne Mansour Sy CISSE


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.