Portrait: Professeur Souleymane Mboup, découvreur du VIH-2

Le Professeur Souleymane Mboup est un scientifique sénégalais de renom.  Né en 1951 à Dakar, il est un médecin colonel de l’armée sénégalaise.

Il est surtout connu dans la communauté scientifique mondiale pour avoir été , avec son équipe de l’hôpital Le Dantec de Dakar, les premiers à découvrir et décrire en 1985 le VIH-2, une forme de virus VIH touchant essentiellement la population de l’Afrique de l’Ouest.

Après ses études de Pharmacie à l’Université de Dakar au Sénégal en 1976, S. Mboup s’envole pour la France où il obtient un Doctorat de L’institut Pasteur en 1981 et un Doctorat en Bactériologie Virologie en 1983 à l’université de Tours.

Le Professeur Mboup retourne ensuite au Sénégal où il enseigne la microbiologie à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université Cheikh Anta Diop au milieu des années 1980. En 1985, il a apporté aux États-Unis une caisse de 30 échantillons de sang prélevés sur des prostituées sénégalaises. Les échantillons de sang ont été partagés avec le président de la Harvard AIDS Institute, Max Essex. Les études du Professeur Mboup vont en effet révéler que le sang serait infecté par un nouveau virus qu’ils surnommeront le .

Le Professeur agrégé de Pathobiologie à la Harvard School of Public health, Phyllis Kanki, réussit à isoler la nouvelle souche virale du VIH à partir des échantillons de sang en provenance du Sénégal.

La réputation du Professeur Mboup comme chercheur de haut niveau sur le sida a fait un bond de géant depuis lors, surtout, quand avec ses autres collègues scientifiques, ils présentent leurs premières conclusions sur le nouveau virus VIH lors du Symposium International sur le Sida en Afrique tenue en Novembre 1985 en Belgique. Ce virus s’évère en effet être différent du VIH-1 découvert quelques années plus tôt par Le professeur Luc Montagnier à l’Institut Pasteur.

En 1994, après une étude de huit ans sur les prostituées sénégalaises porteuses du VIH-2, le professeur Mboup et d’autres scientifiques de l’institut Pasteur publient un article dans la revue Science qui montre que le virus VIH-2 est moins virulent et moins transmissible que le VIH-1.

Ces résultats ont été possibles en grande partie grâce à la détermination et l’intelligence d’un génie africain qui a été en mesure d’utiliser les enseignements médicaux appris au Sénégal et en France au profit du continent africain et du monde.

Le Professeur Mboup a trouvé un moyen de séparer l’ADN des globules blancs infectés par le VIH-2 et a été en mesure de réduire considérablement les coûts des tests qui confirment à la fois les infections virales du VIH-1 et VIH-2 de 25 $ à environ 0,30 $ au Sénégal.

Le Professeur Mboup dirige aujourd’hui l’un des laboratoires de diagnostic les plus avancés en Afrique, le Laboratoire de Bactériologie et de Virologie de l’hôpital le Dantec à Dakar. Auteur de plus de 300 publications scientifiques et de 19 ouvrages, le virologue est également Président du Réseau de recherche SIDA en Afrique occidentale et centrale. Le Professeur Mboup a immensément contribué à réduire le taux d’infection du VIH en Afrique et plus globalement, à faire avancer la recherche mondiale sur le virus.

 

Source : Nofi

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.