Banque de Dakar : Mamadou Seck et Anta Dioum s’en vont

Un peu plus de six mois après leur installation au top management de Banque de Dakar (BDK), lancée par le milliardaire espagnol Alberto Cortina, Mamadou Seck et Anta Dioum ont démissionné.

Mamadou Seck et Anta Dioum, respectivement président du conseil d’administration et directrice générale de la Banque de Dakar (BDK), ont démissionné de leurs fonctions, le 21 janvier.

L’information, révélée par nos confrères de Les Afriques, a été confirmée à Jeune Afrique par Idrissa Nassa, président du groupe bancaire burkinabè Coris Bank International et actionnaire de BDK. « Je peux confirmer que les démissions a eu lieu hier. Je n’ai pas tous les détails sur leurs motifs », lâche-t-il.

Contacté dans la soirée d’hier par Jeune Afrique, Ibrahima Fall, le directeur général adjoint  de la banque d’affaires – et qui aurait été promu directeur général – a assuré ne pas être au courant d’une telle information. « Je ne suis pas au conseil d’administration de la banque. Je ne suis donc pas dans le secret de ses délibérations, à moins qu’elles ne soient officiellement notifiées à l’ensemble du personnel », confie l’ancien cadre à la Banque régionale des marchés (BRM) et de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Divergences

Quelles sont les raisons qui ont poussé au départ de Mamadou Seck et Anta Dioum ? Selon nos confrères de Les Afriques, de sérieuses divergences les opposaient aux principaux actionnaires espagnols au sujet de l’orientation stratégique de l’institution.

BDK, doté d’un capital de 16 milliards de F CFA (24,4 millions d’euros), a pour actionnaire de référence Groupe BDK (78 %), propriété de BDK Financial Group, détenu par des hommes d’affaires internationaux, parmi lesquels le milliardaire espagnol Alberto Cortina. Groupe BDK-Sénégal, le burkinabè Coris Holding et Groupe Prestige (Sénégal), constituent le reste de l’actionnariat.

Parcours

Mamadou Seck a été ministre des Transports et -brièvement – ministre de l’Économie et des Finances puis président de l’Assemblée nationale du Sénégal durant la présidence d’Abdoulaye Wade.

Réputée dans les milieux financiers africains, Anta Dioum a passé l’essentiel de sa carrière au sein de Compagnie bancaire d’Afrique de l’Ouest (CBAO)-Attijariwafa Bank, où elle a, un temps, simultanément occupé les postes de directrice adjointe de la banque et de chargée de la clientèle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.