Au Sénégal, Cofina met le cap sur les petites entreprises

En dix-huit mois, la banque dakaroise a apporté son soutien à des milliers d’entrepreneurs qui n’auraient trouvé aucun financement dans les autres réseaux bancaires. L’émission “Réussite”, co-produite par le Groupe Jeune Afrique, Canal + Afrique et Galaxie Presse, s’est intéressée à cette stratégie.

Un entrepreneur immobilier dont le chantier de construction de villas dans la grande périphérie de Dakar manque d’un tractopelle, un imprimeur qui souhaite renouveler son parc de machines et élargir ses prestations aux impressions sur textile, voilà la cible de Cofina. La banque dakaroise, ouverte en 2014 par l’Ivoirien Jean-Luc Konan, revendique 3 000 prêts à des TPE et PME en dix-huit mois d’activité.

80 % à 90 % des acteurs économiques sénégalais potentiellement touchés

Des entrepreneurs qui sinon passeraient entre les mailles du filet des prêts bancaires, déjà bien lâches, avec d’un côté les grandes institutions financières et de l’autre la micro-finance. Entre deux, 80 % à 90% des acteurs économiques qui ne parviennent pas à se financer, estime Jean-Luc Konan.

Au cœur de ce modèle bancaire, le fondateur de Cofina met en avant une capacité à reconstituer la santé financière d’entreprises qui ne disposent pas toujours de comptes tenus à jours régulièrement et à leur attribuer une évaluation, à partir d’une méthode développée en interne.

Couplée avec une visite systématique permettant aux représentants de la banque d’identifier de visu les projets en mal de financement ainsi que leurs promoteurs, Cofina entend avec ce modèle élargir les bénéficiaires de prêts qui dans d’autres réseaux bancaires seraient renvoyés au statut d’insolvable.

« Réussite » est un magazine mensuel économique diffusé sur Canal + Ouest et Centre et co-produit par le Groupe Jeune Afrique, Canal + Afrique et Galaxie Presse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.