Sénégal : Le logement, le casse-tête des étudiants étrangers

Le Sénégal attire chaque année des milliers d’étudiants issus de toute l’Afrique. Le problème, c’est qu’une fois sur place, la plupart d’entre eux peinent à trouver un logement.

En effet, à Dakar, avoir un logement pour une durée de plusieurs années est un vrai parcours du combattant. Et pour cause, les logements sont très chers dans la capitale sénégalaise. Par exemple pour avoir une petite chambre, il faut débourser la somme de 50 000 CFA dans certains quartiers.

Pourtant, le Sénégal est très convoité par les étudiants du reste du continent qui veulent poursuivre des études supérieures ailleurs. Grâce à cet engouement de nombreuses écoles multinationales se sont installés sur la pointe de l’Afrique de l’Ouest pour tirer des bénéfices conséquents de ce  flux.

« Ici, le plus difficile c’est d’avoir un logement pour mieux étudier. Le problème d’écoles ne se pose pas », soutient un étudiant malien.

Poursuivant, il indique, « Depuis le Mali, j’ai demandé à un ami de me trouver une chambre. C’est pourquoi j’ai eu la chambre à temps sinon ce n’est pas facile ».

Ceux qui n’ont pas de connaissance à Dakar ont deux choix. Le premier, c’est de loger chez un compatriote en attendant de trouver une chambre ou un appartement. Le deuxième, c’est de descendre de l’avion ou de la voiture pour s’adresser aux agences immobilières (plus cher que les particuliers).

Pour Alice, ivoirienne d’origine

« il m’a fallu plusieurs mois pour avoir un logement afin de poursuivre mes études. Au début, j’étais chez un ami en attendant de trouver une chambre. Les agences sont très chères. Elles demandent des cautions de trois voire quatre mois. Ce qui est très difficile ».

Contrairement à Alice, Gervais n’avait pas le choix. Voulant étudier le management dans une école privée à Dakar, il était confronté à l’équation logement. Ne connaissant aucun compatriote gabonais, il était obligé de prendre une chambre par l’intermédiaire d’une agence.

« C’est cher mais je n’avais pas le choix car non seulement je devais commencer les cours, mais aussi je ne connaissais personne. Donc, il était difficile d’attendre pour se décider », a-t-il laissé entendre.

Les quartiers les plus prisés à Dakar par les étudiants étrangers sont entre autres Ouest-Foire, Nord-Foire, Médina (où se trouve l’université Cheikh Anta Diop), Liberté, Dieuppeul.

Avec l’arrivée massive des étrangers, le prix du logement dans ces quartiers a connu un boom sans précédent. Pour un appartement de deux chambres, salon, cuisine et toilette, il faut débourser au minimum 150 000 francs Cfa.

 

Lu sur Oeildafrique.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.