Chine: la menace de destruction d’une mosquée suscite l’indignation

#Sénégal : Le continent africain « a beaucoup à apprendre de la Chine » dont la réussite sur le plan économique tient notamment à son état d’esprit, a estimé jeudi à Dakar le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne.

Avec ses neuf dômes d’un blanc immaculé, ses croissants brillants et ses quatre minarets, la nouvelle « grande mosquée » fait toute la fierté de la ville de Weizhou et de ses croyants, déterminés à la défendre. Et ce, malgré un arrêté du gouvernement local qui exige la démolition de l’immense bâtisse, construite sans permission, si l’on en croit les autorités.

Des centaines de musulmans de l’ethnie Hui se sont donc rassemblés devant la mosquée pour protester. Sur la façade, des banderoles rouges ont été déroulées avec ce slogan censé prouver la bonne foi des Hui : « Soutenons résolument le Parti Communiste, défendons l’unité ethnique et sauvegardons la liberté religieuse ». Une manifestation qui semble avoir fait fléchir les autorités. Des négociations doivent être entamées et il est notamment question de démolir huit des neufs dômes.

Parmi les 10 millions de musulmans Hui, les menaces proférées contre la mosquée de Weizhou ont suscité l’indignation. Contrairement aux Ouïghours du Xinjiang, les Hui pouvaient jusqu’à présent pratiquer leur foi dans une toute relative liberté, à cette condition: qu’ils se soumettent aux ordres du parti unique.

RFI


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.