Soupçons d’espionnage : YouTube, Facebook et Twitter dans le collimateur du Congrès américain

« La Commission judiciaire de la Chambre des Représentants entendra mardi Facebook, YouTube, filiale d’Alphabet, et Twitter afin de déterminer si les réseaux sociaux filtrent les contenus à des fins politiques », a annoncé vendredi le président de la commission.

Selon notre source Le Figaro, « les parlementaires républicains reprochent à ces réseaux des pratiques ayant des motivations politiques lorsqu’ils retirent certains contenus, en particulier républicains ».


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.