Idi Mouzaoir Ahamed : « l’Union des Comores est mis sur une file de rasoir »

Le Secrétaire Régional de l’UPDC sort de sa réserve pour dénoncer les pratiques de l’actuel régime comorien. A travers ce communiqué envoyé à exclusif.net, Idi Mouzaoir Ahamed parle de ses craintes et l’intimidation de l’opposition planifié par le gouvernement Comorien.
 
« Tout est rassemblé pour faire exploser l’Union des Comores. Le CRC, le régime, les intrus du régime ont presque réussi pendant deux ans de pouvoir à réunir tous les ingrédients pour faire échouer le pays ! Il est vrai que celles et ceux qui ressemblent s’assemblent. Ne vous réjouissez pas vite. Le peuple comorien refuse ces désordres qui déshonorent à notre jeune État », dénonce le Secrétaire Régional de l’UPDC. Il ajoute que « otre nation est soudée, unie pour stopper ces hémorragies diarrhéiques. Vous pouvez continuer comme bon vous semble à intimider l’opposition, à menacer les institutions, à bafouer la démocratie, à instaurer la peur, à prendre des décisions impopulaires mais, nous ne vous laisserons jamais installer une batterie de tromperies et de terreurs inappropriées à notre jeune pays. Nous utiliserons toutes nos forces politiques et légales pour dénoncer vos décisions inefficaces qu’elles sont réversibles dans le temps puisqu’elles sont prises illégalement. Le pays n’est pas en mesure d’assumer encore moins d’assurer ces intimidations permanentes. »

Pour lui le pays est paralysé depuis les fameuses assises dites nationales, transformées en assises pouvoirs, arrestations musclées de celles et ceux qui apportent la contradiction, des élus de la nation, insulaires, les journalistes, autant cafouillages dans le pays. « La population ne peut que dénoncer ces manœuvres de déstabilisation et appelle, l’Union africaine, l’Organisation de Nations-Unies, la haute commission de droit de l’homme de s’imprégner davantage de ce dossier hautement sensible et explosif », a-t-il proposé

En revanche, M. Mouzaoir Ahamed et son parti dénoncent les conclusion issues des assises nationale. Nous condamnons tous les actes et décisions issues de ces fameuses assises illégales et dont illégitimes. Et, nous appelons encore une fois l’ensemble des patriotes à rester vigilants quant au projet dangereux du référendum. »


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.