Pour assouvir sa libido, il roue de coups la prostituée

Âgé de 27 ans, Pathé Diouf a un faible pour les travailleuses de sexe. Un jour, il a fait la connaissance de Ma Keita, une prostituée. Il s’est mis d’accord avec la fille pour une partie de jeu de jambes en l’air moyennant la somme de 7 500 francs la nuit. La scène torride s’est produite dans une chambre. Après une première éjaculation, Pathé était loin d’assouvir sa libido. Il en voulait encore mais la belle de nuit lui opposa un niet catégorique en lui demandant d’augmenter 5000 francs pour d’autres coups de reins. Furieux, Pathé lui a exigé de se recoucher sous prétexte qu’il n’a pas encore fini avec elle. Mais devant le refus de la fille, le prévenu lui a administré une sévère correction en la rouant des coups et des gifles jusqu’à ce qu’elle perde connaissance. C’est grâce à l’un des voisins qui a entendu des cris de détresse qui a défoncé la porte pour sauver de justesse la victime. Muni d’un certificat médical, d’une Itt de 21 jours, elle a porté plainte contre Pathé Diouf. À la barre du Tribunal de Grande Instance de Dakar, il a déclaré qu’il n’a fait que gifler la belle de nuit. «Je n’ai fait que suivre mon instinct», ajoute-t-il en soulevant des rires dans la salle. Le tribunal l’a condamné à deux mois de prison ferme.

 

L’As


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.