Enquête sur la mort Fallou Sène : Le Procureur Ibrahima Ndoye sème le doute

Face à la presse hier, le Procureur de la République, près le tribunal de Saint-Louis a assuré que toute la lumière sera faite sur la mort de Fallou Sène, survenue mardi , lors d’affrontements à l’Université Gaston Berger. Comme pour rassurer les étudiants et les parents de la victime, impatients de connaitre la vérité, Ibrahima Ndoye révèle que les auditions ont été entamées et que tous les blessés à l’exception de deux, ont été entendus sur leur lit d’hôpital.

Il signale que tous les éléments de la gendarmerie qui ont pris part au maintien de l’ordre ce jour-là à l’Ugb, seront entendus. Il ajoute que l’enquête a été confiée au commandant de la gendarmerie de Saint-Louis. Problème ! En agissant ainsi, le ministère public laisse planer le doute sur la crédibilité de l’enquête d’autant que celle-ci a été confiée à l’autorité qui a sous ses ordres les éléments appartenant à l’escadron mis en cause.

Mieux, le patron de la gendarmerie dans la zone, le commandant de la légion Nord de Gendarmerie, le Colonel Pape Souleymane Cissé, a fait une sortie, le jour de l’incident pour tenter de laver ses hommes, en alléguant une présomption de légitime défense. « Les étudiants ont commencé par des jets de pierre avant de violenter des gendarmes qu’ils ont blessés. C’est alors que le commandant d’unité, qui a cru devoir défendre ses hommes et défendre les terrains dont il a la responsabilité, a, après des sommations, usé de son arme pour dégager ses troupes et c’est ainsi qu’il a réussi à se replier en dehors de l’université. Par la suite, en coordination avec les services de santé de l’université, l’antenne médicale de la gendarmerie a réussi à évacuer tous les blessés« , a-t-il expliqué.

A LIRE
Pape Diouf ancien président de l’OM : « Au Sénégal, autant d’abord gagner et chercher à plaire après.. »

Pour couronner le tout, le ministre des Forces Armés Augustin Tine qui était à ses côtés, enfonce le clou. « Le commandant des opérations, étant encerclé, a senti que ses hommes étaient en danger et il y a eu une réaction qui a causé la mort de l’étudiant Fallou Sène », témoigne-t-il. C’est dire…

Lamine DIEDHIOU


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.