Babacar Gaye sur les raisons de son « retrait » des commissions du PDS : « C’était pour tirer la sonnette d’alarme »

Le porte-parole du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), Babacar Gaye, a expliqué lundi à Kaffrine (centre), que sa décision de se retirer des commissions chargées de la vente des cartes de cette formation en vue du renouvellement de ses instances, tenait à ’’une divergence de vues profonde’’ qui ne remet toutefois pas en cause son engagement aux côtés de l’ancien président Abdoulaye Wade. 

Cette décision a été prise « par convenance personnelle ». Mais en réalité, elle fait suite à « une divergence de vues profonde avec la manière dont le parti est administré et avec la manière dont ses initiatives ont été prises’’, a-t-il expliqué en allusion à la vente des cartes du PDS et à la conduite des opérations de renouvellement des instances du PDS ? 

Le porte-parole du PDS organisait une rencontre avec ses militants à Kaffrine, son fief, « pour examiner la situation actuelle qui prévaut » au sein de la formation libérale, qui se présente désormais comme une des principales forces de l’opposition sénégalaise, après avoir exercé le pouvoir de 2000 à 2012. 

Cette rencontre avait ainsi pour objectif de « clarifier’’ la situation née de sa décision de se retirer des commissions nationales chargées de la vente des cartes et des renouvellements des instances du PDS. 

« Nous n’étions pas en phase avec eux sur la façon d’organiser la tournée et sur la composition des membres de la tournée », a précisé Babacar Gaye. 

Il a fait valoir que compte tenu de sa fonction de porte-parole du PDS, ’il n’est pas acceptable » que son parti s’engage dans « une réforme aussi importante » sans que lui ne soit « au cœur du dispositif ». 

A LIRE
Cheikh Bamba Dièye, leader de Fsd/BJ : "Je n'ai pas besoin d'être avec Macky Sall pour servir mon pays"

« C’était pour tirer la sonnette d’alarme que je m’étais décidé à me retirer de ces commissions », il « ne s’agissait pas d’une démissionner de ces commissions mais plutôt d’un retrait » de ces dernières. 

Le responsable politique du PDS à Kaffrine a réitéré son engagement aux côtés de l’ancien chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade. « Je dois mériter l’estime et la considération qu’il me porte », a-t-il dit.




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.