Dak’Art 2018 : Exposition photographiques « OFF » : L’énigmatique artiste photographe et réalisateur, Gustave Fall et Jessiah Muriel présentent « Danse ta vie »

Dans le cadre du Dak’Art 2018 : Exposition photographiques « OFF », Le multidimensionnel, artiste, photographe, cameraman, infographe et réalisateur Gustave Fall et la séduisante organisatrice et commissaire d’exposition indépendante Jessiah Muriel Jessiah présentent « Danse ta vie », est un projet d’exposition photographiques qui sera présenté pour la première fois lors de la 13ème édition de la biennale de Dakar, dans le cadre du Off.
 
L’exposition compte une vingtaine de photographies et prendra place au 3ème étage de l’espace d’échange culturel Lamp Fall situé au Mamelles, près de la pharmacie atlantique, et durera tout le temps de la biennale de Dakar du 3 mai au 2 juin 2018 ; de 10h00 à 18h00.
 
Tous les amateurs de photographie et d’art sont invités à venir prendre part à cette journée du vernissage qui aura lieu le Dimanche 6 Mai durant toute la journée.
 
Il a été initié par l’artiste, organisatrice et commissaire d’exposition indépendante Jessiah Muriel. Elle est dûment accompagnée de l’artiste photographe et réalisateur Gustave FALL, spécialiste de shooting photos alliant technique, spiritualité et esthétique, qui signe la majeure partie des œuvres photographiques proposées. Cette exposition tend à souligner l’aspect émotionnel de la danse mais surtout à en démontrer son pouvoir.
 
L’artiste photographe et réalisateur Gustave Fall et Jessiah Muriel ont ainsi sillonné plusieurs centres de danse au Sénégal, à l’exemple de l’école des sables de la danseuse Germaine Acogny.
 
Ils ont également « créé » des scènes improbables dans des lieux inattendus, pour une telle discipline. Ils ont en effet demandé à des danseurs de styles différents, de danser dans divers endroits tels que une grotte, le désert, la rue ou encore les toits de maison.
 
Le but étant de capter la magie de ce qui se passe lorsque le danseur et la scène entre en synergie : Le lieu peu importe sa nature, accueille le danseur et lui transmet son énergie, si ce dernier sait la capter.
 
De son coté, lorsqu’un danseur danse avec vérité et émotion, il est capable d’habiter n’importe quel lieu et ainsi de le transformer en scène.


Dak’Art 2018 : Exposition photographiques « OFF » : L'énigmatique artiste photographe et réalisateur, Gustave Fall et Jessiah Muriel présentent « Danse ta vie »


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.