Autocritique à l’Apr : Après « alerte rouge », Yakham Mbaye enfonce le clou devant Mbaye Ndiaye, Maxime Ndiaye et deux responsables Apr

Autocritique à l'Apr : Après

L’information est du quotidien L’Observateur, une semaine après « alerte rouge » qui avait fait polémique et secoué l’Apr jusque dans ses fondements, le Directeur général du journal gouvernemental « Le Soleil » récidive.

Yakham Mbaye qui avait, à la suite de Youssou Ndour, indexé les maux qui gangrènent la majorité présidentielle et tiré à boulets rouges sur les responsables du parti au pouvoir avec ce texte à sensation, faisait face hier, à près de deux cents responsables politiques de divers niveaux réunis au King Fahd.

Discours ovationné

Devant le ministre d’État Mbaye Ndiaye, qui présidait la séance, et Maxime Ndiaye, Secrétaire général de la Présidence, venu exposer sur les enjeux de la prochaine Présidentielle, l’ancien Secrétaire d’État à la Communication a délivré un discours ovationné par l’assistance. Sans prendre de gants, il a dénoncé nombre de comportements de ceux qui se disent être des responsables. « Manque de générosité, d’humilité, maltraitance des militants, inaccessibilité voilà des comportements qui peuvent nous coûter cher. Monsieur le ministre d’État nous n’avons pas à avoir peur de l’opposition, car notre Président a travaillé et bien travaillé pour nous gratifier d’un bilan exceptionnel, mais faisons attention à nos militants. Sans vantardise, je peux dire être un homme de la base car j’habite à la base que je n’ai jamais quittée. Et dans nos bases, énormément de militants sont outrés par nos comportements, nous qui disons être des responsables », a dit Yakham Mbaye dont le discours a été plusieurs fois coupé par des salves d’applaudissements.

Arrêtez de taxer de déstabilisateurs ceux qui appellent un chat, un chat

Dans un langage direct, il a tiré à nouveau la sonnette d’alarme en revenant sur les résultats dakarois aux dernières législatives : « À l’échelle nationale, sans Dakar notre coalition a fait 66%. C’est du fait des 34% enregistrés dans Dakar qui n’a contribué qu’à hauteur de 7% aux 1,7 million de suffrages que Benno a dégringolé à 49%. Et depuis juillet 2017, nous n’avons tenu ni réunion, ni assemblée, ni séminaire pour nous poser la question de savoir pourquoi ces résultats alarmants. À la place, nous nous vantons seulement d’avoir pris les sept places de député en jeu. Il nous faut nous dire la vérité et arrêter de taxer de démobilisateurs ceux qui osent appeler un chat un chat ».

Pour finir, Yakham Mbaye qui ne revendique pas être un responsable, mais simple militant, a dit qu’à Dakar-Plateau on travaille dans la logique de l’année sociale décrétée par Macky Sall en révélant que la Calebasse qu’il avait financée à hauteur de trois millions francs Cfa, l’année dernière, pèse aujourd’hui seize millions de francs Cfa. Maxime Ndiaye, revenant en détail sur les chiffres, n’a pas dit autre chose que le Dg du Soleil.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.