Khalifa Sall : « Maintenant que nous sommes devant le tribunal, chacun veut sauver sa peau! »

Khalifa Sall s’agace encore à propos de la ligne de défense de certains de ses co-prévenus. Le Maire de Dakar n’a vraiment pas aimé les mots de Mamadou Oumar Bocoum et Ibrahima Touré, qui nient l’existence de fonds politiques à la Mairie de Dakar. L’édile dissèque l’intervention des deux percepteurs, sans les citer. « Tout le monde savait ce qui se passe. Les fonds politiques existent. Maintenant que nous sommes devant le tribunal, chacun veut sauver sa peau », se désole le principal prévenu dans l’affaire de la caisse d’avance…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.