Sénégal : Les assureurs s’imprègnent des risques pétroliers

L’industrie des Assurances doit jouer sa partition dans le Plan Sénégal émergent (Pse), non seulement par ses investissements dans le pays, mais aussi en garantissant la continuité de l’essor économique du Sénégal. Ce postulat justifie l’ouverture depuis ce mardi 6 février à Dakar d’une réflexion sur « l’assurance des risques pétroliers ».

Organisé pour trois jours sur initiative de la (Sen Re), ce séminaire vise à permettre aux assureurs sénégalais de maîtriser les fondamentaux de l’assurance des risques pétroliers afin de pouvoir offrir leurs services aux différentes sociétés agissant dans le cadre de la recherche et de l’exploitation du pétrole au Sénégal.
Selon l’Administrateur Directeur général de la SEN RE Moussa Diaw, c’est une manière pour le Réassureur National de participer de façon remarquable au Pse, en permettant au secteur des assurances de garantir la pérennité du patrimoine national et celui des particuliers.
M. Moussa Diaw estime que cette anticipation pour mieux cerner ces risques renforcera la capacité des Assureurs sénégalais face à la concurrence internationale dont les manières de faire sont parfaitement connues.
Il rappelle ainsi le contexte qui prévaut dans beaucoup de pays africains, où l’exploitation des gisements de pétrole est une nébuleuse au point que même les autorités ne disposent pas de toute l’information.
Ce qui, selon lui, est contraire au Sénégal où la transparence est mise en première ligne dans la gestion des affaires liées au pétrole.
Dans cette dynamique, M. Diaw a ainsi énuméré les dispositions prises par les pouvoirs publics pour contrôler l’industrie du pétrole. Il a ainsi cité entre autres la constitutionalisation du droit des populations sur les ressources naturelles, la création d’un ministère dédié au pétrole.
Sans oublier des organismes de gestion et de contrôle tels que GES Petrogaz, COS Petrogaz, et même un Institut de formation sur les métiers du pétrole et du gaz.
« Ainsi, le gouvernement du Sénégal veut assurer une gouvernance optimale et transparente des ressources pétrolières et gazeuses ».
M. Diaw de préciser que ce séminaire a été organisé en partenariat avec la Société Africaine de Réassurance (AFRICA-RE).
Il a également exprimé le vœu, qu’au sortir de ces trois (3) jours d’intenses travaux, un partenariat fécond et mutuellement profitable s’instaurera entre la Petrosen, la Direction des Mines et de la Géologie, les pouvoirs publics et la grande famille de l’assurance.
Mariama Diallo


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.