Conférence du partenariat mondial pour l’éducation : Un soutien financier sans précédent d’un montant de 2,3 milliards de dollars annoncé

La Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation (Gpe) s’est achevée à Dakar ce 2 février avec l’annonce d’un soutien financier sans précédent. Des engagements de 2,3 milliards de dollars ont été pris.

2,3 milliards de dollars. C’est le montant des engagements pris par les pays donateurs lors de la Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation (Gpe en anglais). Selon un communiqué reçu à notre rédaction, dix chefs d’État en exercice et trois anciens, et plus de 60 ministres se sont réunis à Dakar à l’appel de l’organisation et des deux co-présidents, Macky Sall et Emmanuel Macron. Selon la même source, la conférence, par sa taille et la nature de ses participants, fut une véritable démonstration du renforcement de la volonté politique mondiale pour garantir que chaque enfant puisse aller à l’école et apprendre. «Les pays donateurs ont annoncé des contributions au Gpe de 2,3 milliards de dollars, une augmentation substantielle du financement, comparé à 1,3 milliard de dollars contribués au cours des trois dernières années. Par ailleurs, plusieurs pays donateurs ont indiqué leur intention de contribuer d’autres fonds au cours de la période de financement », précise-t-on dans le document.
 «Les pays donateurs ont annoncé des contributions au Gpe de 2,3 milliards de dollars, une augmentation substantielle du financement, comparé à 1,3 milliard de dollars contribués au cours des trois dernières années. Par ailleurs, plusieurs pays donateurs ont indiqué leur intention de contribuer d’autres fonds au cours de la période de financement », renseigne le communiqué.
 « Je suis enthousiasmée par la générosité et la détermination dont nous avons été témoins aujourd’hui pour garantir à chaque enfant et chaque jeune un accès à une éducation de qualité. Suite aux engagements de la journée, nous voyons émerger une réelle tendance à prendre à bras le corps la crise mondiale de l’apprentissage » a déclaré Julia Gillard, Présidente du Conseil d’administration du Gpe et ex-Premier ministre de l’Australie.  « Le succès de la conférence marque un tournant du soutien politique mondial au financement de l’éducation, ainsi qu’une nouvelle dimension et profondeur de notre partenariat ».  « Ce soutien sans précédent signifie aujourd’hui que le Partenariat mondial pour l’éducation peut continuer à se concentrer sur les enfants les plus exclus et les plus vulnérables, et s’efforcer d’élargir son aide à 89 pays, dans lesquels vivent 870 millions d’enfants et 78 pourcent des enfants non scolarisés dans le monde » a déclaré Alice Albright, directrice générale du Partenariat mondial pour l’éducation.
Adou Faye


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.