Débat autour d’un 3e mandat de Macky: Le Palais corrige le Pr. Babacar Gueye


Le Palais de la République a réagi à la suite de la sortie du Professeur Babacar Guèye, constitutionnaliste, qui a déclaré hier, dans l’émission ‘’Grand Jury’’ que le président Macky Sall peut briguer un troisième mandat en 2024 parce que n’ayant pas de disposition transitoire dans la constitution.

Pour le ministre conseiller en communication du président de la République, El Hadj Hamidou Kassé, par ailleurs cadre de l’Alliance pour la République, le débat sur le mandat est clos. Il précise que les dispositions transitoires ne sont pas nécessaires.

« Nous ne sommes pas dans le cadre d’une nouvelle constitution ; en 2016, il s’est agi d’organiser un référendum sur un ensemble de points dont un sur la durée du mandat présidentiel. Par conséquent, la question ne portait pas sur le nombre et la durée du mandat présidentiel. Nous sommes dans une continuité ; par conséquent, on n’a pas besoin de dispositifs transitoires. En toute logique, dès lors que le problème ne se pose pas, on n’a pas besoin de dispositifs transitoires », a-t-il précisé.

« Maintenant, politiquement, le président Macky Sall a, lui-même, proposé le verrouillage au référendum de 2016 des dispositions relatives au mode du scrutin, à la durée du mandat et au nombre de mandat ; ça veut dire que ces dispositions ne sont susceptibles d’aucune révision sauf si le peuple sénégalais adoptait une nouvelle constitution », a poursuivi le ministre en charge de la Communication du Palais présidentiel.
dakarmatin.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.