Nouvelle politique de la Jeunesse : Pape Gorgui NDONG entre carence en français et manque d’ambition


A sa nomination, certains ont vite fait de se demander si le président SALL est marabouté ou quoi. 
Même pour un ministère de la Jeunesse totalement dépouillé, ils ont observé que Pape Gorgui NDONG n’avait pas le profil pour le diriger. Et pour tous ces observateurs, l’ancien libéral traine des lacunes jugées beaucoup trop sérieuses pour un ministre, même si le Sénégal a déjà connu Farba SENGHOR.
Ce mardi, lors de la passation de service entre Pape Gorgui NDONG et son prédécesseur, le tout nouveau ministre de la Jeunesse n’a rien fait pour faire taire ses détracteurs. Bien au contraire. Prenant la parole lors de la cérémonie, le sieur NDONG a déclaré que  sa nouvelle mission l’incite «à engager immédiatement des actions urgentes pour consolider la nouvelle politique de la jeunesse principalement centrée sur la construction citoyenne et essentiellement orientée vers la promotion du volontariat ». En usant et en abusant des adverbes, le nouveau ministre de la Jeunesse a grandement déprécié les ambitions de la Jeunesse dont la nouvelle politique est « essentiellement orientée vers la promotion du volontariat ». Il est vrai que ses prédécesseurs ont fait état de projets à financer par la BAD notamment, sans qu’un début de réalisation ne soit papable. Mais le rêve ou le faire espérer était là. Avec Pape Gorgui NDONG qui veut faire des jeunes des «baye fall», le régime de Macky SALL n’arrive même plus à faire rêver. Le ministre étant un simple exécutant, il est fort à parier que la feuille de route que le ministre a décliné lui vient de la présidence pour ne pas dire de Macky SALL.
 
 
 

A LIRE AUSSI  Moustapha Cissé Lo “Comment parler d’un 3è Mandat Alors Que Le 2é N’est Pas Assuré?”

Nouvelle politique de la Jeunesse : Pape Gorgui NDONG entre carence en français et manque d’ambition .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.