Khalifa SALL aux nouveaux députés : «Je ne pourrai pas prendre… » (documents)


Le maire de Dakar est parti pour ne pas prendre part à l’installation de la 13ème législature prévue ce jeudi à l’Assemblée nationale. Une «violation » de ses droits que Khalifa SALL a tenu à faire savoir au Président de l’Assemblée, à travers une lettre que ses avocats lui ont adressée.
Pour les défenseurs de Khalifa SALL, le maintien de celui-ci en prison «constitue une violation de la Constitution, constitue également une violation de la volonté du peuple puisqu’il aboutit à priver le Député élu de la possibilité d’exercer son mandat que le peuple souverain lui a donné en parfaite connaissance de cause des poursuites judiciaires».
Poursuivant, Me Khoureychi BA et ses collègues rouvrent le dossier pour innocenter de nouveau leur client. Et selon eux, jusqu’à ce qu’il soit condamné, Khalifa SALL est toujours innocent et, poursuivent-ils, par conséquent, rien ne doit empêcher qu’il siège à l’Assemblée. «Il est, en tout état de cause, réputé innocent, de par la loi, tant que la preuve des allégations portées contre lui n’aura pas été établie par voie de justice. Il jouit en conséquence de tous ses droits civiques et politiques et, c’est dans ce contexte que le peuple l’a élu et veut qu’il exerce son mandat de député. Cette volonté du peuple souverain ainsi que le principe de l’immunité du par la Constitution priment sur toute autre considération ou artifice tendant à justifier le maintien du député Khalifa SALL en détention», notent-ils.
Avant de conclure : «M. le député Khalifa Ababacar SALL, dans l’attente d’être rétabli dans ses droits inviolables, vous prie de porter à la connaissance de ses pairs Députés, que c’est en raison de la privation de liberté dont il fait l’objet qu’il ne pourra pas prendre part à la première session de l’Assemblée nationale ni à toutes celles qui suivront, tant qu’il ne sera pas mis fin à sa détention arbitraire ».
 
Le maire de Dakar, détenu depuis plus de six mois à Rebeuss, est poursuivi pour notamment «détournement de deniers publics ». Tête de liste de la Coalition Manko taxawu Seneegal, il a été élu député.


 

A LIRE AUSSI  Appel au président de la République : En vertu de votre cœur et des pouvoirs qui vous sont conférés

Khalifa SALL aux nouveaux députés : «Je ne pourrai pas prendre… » (documents) .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.