Mondial 2018 : La Libye réclame la jurisprudence Sénégal, mais…


La décision de la Fifa de faire rejouer le match éliminatoire du Mondial 2018 entre l’Afrique du Sud et le Sénégal (2-1) fait des émules ! D’après le site Kawarji.com, la Libye envisage de porter réclamation auprès de la Fifa afin que la rencontre qui l’a opposée à la Tunisie (0-1) dans les qualifications à la même compétition en novembre 2016 soit elle aussi rejouée.
Ce jour-là, les Chevaliers de la Méditerranée ont été privés d’un but injustement. «Le Libyen Saltou, qui avait battu Mathlou­thi de la tête, n’était pas en position de hors-jeu pour reprendre l’excellent centre de Benali. Une erreur lourde de conséquences car la Tunisie a ensuite marqué pour l’emporter 1-0», écrivait Afrik-Foot à l’époque.

Aucun soupçon
de manipulation ne pesait sur la rencontre
Les Libyens seraient en train de construire un dossier pour appuyer leur requête mettant notamment en évidence que l’arbitre kényan du match est marié à une Tunisienne et se rend fréquemment dans ce pays. Mais autant le dire tout de suite, les chances de voir cette demande aboutir sont quasi-inexistantes, aucun soupçon de manipulation ne pesant sur la rencontre, à l’inverse d’Afrique du Sud-Sénégal. Sans compter que l’officiel kényan et ses assistants avaient commis des erreurs dans les deux sens.

A LIRE AUSSI  Burkina vs Sénégal: Séance d’entrainement des lions à Ouagadougou

La Fifa avait fait rejouer le match Ouzbékistan-Bahreïn en 2005
Notons que ce n’est pas la première fois que la Fifa prend une telle décision. En effet, on se rappelle qu’en 2005, l’instance mondiale, pour un problème d’arbitrage, avait fait rejouer le match de qualification pour la Coupe du monde 2006, disputé entre l’Ouzbékistan et Bahreïn du 3 septembre 2005. Cette décision avait été prise par le Bureau de la Commission d’Organisation de la Coupe du monde 2006 à la suite d’une réclamation de la Fédération de football d’Ouzbékistan.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.